Menu

Microbiote intestinal et Réflexologie, quel rapport ?

Le microbiote, propre à chaque individu, joue un rôle important dans le maintien de notre santé. Mais une modification de celui-ci peut entraîner une modification de l’information transmise au système nerveux central. Comment la réflexologie peut aider à maintenir l’équilibre du microbiote ?

Qu’est ce que le microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal est aussi appelé “flore intestinale“. Il est le plus important microbiote du corps humain ; il colonise les parois de l’estomac et des intestins et plus particulièrement en très grandes quantités dans le côlon. Notre tube digestif abrite 2 à 10 fois plus de micro-organismes que le nombre de cellules qui constituent notre corps. Cet ensemble de bactéries, virus, parasites et champignons non pathogènes constitue notre microbiote intestinal et ne pèse pas moins de 2 kilogrammes. Il est propre à chaque individu et se constitue dès la naissance, grâce au contact de la flore vaginale de la mère lors d’un accouchement par voie basse et des micro-organismes de l’environnement, lors d’une césarienne.

Quel est son rôle ?

Il joue un rôle important dans les fonctions :

  • digestive : activer la décomposition du bol alimentaire
  • immunitaire : favoriser le développement des bonnes bactéries
  • métabolique : produire des acides gras pour nourrir certains tissus de la muqueuse intestinale
  • neurologique : soutenir les cellules afin de limiter les maladies neurologiques telles que Alzheimer, Parkinson, dépression…..

Il est donc nécessaire de soutenir au maximum un bon microbiote intestinal pour permettre au corps/esprit d’être en bonne santé.

Quels éléments peuvent induire sur son équilibre/déséquilibre ?

  • Stress, angoisse, choc émotionnel
  • Diversification alimentaire
  • Hygiène de vie
  • Traitements médicaux
  • Environnement
  • Fluctuation des hormones sexuelles – testostérone et œstrogènes –

La composition du microbiote va donc fluctuer qualitativement ou quantitativement en fonction de l’ensemble des éléments cités. Le système nerveux qui régit l’intestin contient à lui seul 200 millions de neurones. Sa fonction première est d’assurer la motricité intestinale ; 80% de ces cellules nerveuses véhiculent l’information dans le sens intestin-cerveau, c’est la raison pour laquelle on qualifie les intestins de deuxième cerveau. Ainsi, une modification du microbiote peut modifier l’information transmise au système nerveux central. Les intestins sont aussi appelés le « bassin des émotions », voilà pourquoi toutes émotions négatives prégnantes peuvent mettre en déséquilibre le microbiote intestinal. Nous pouvons également affirmer que certaines maladies inflammatoires, chroniques ou neurologiques sont associées à un déséquilibre de la flore intestinale.

Qu’est ce que la réflexologie ?

La réflexologie est un art millénaire et considérée comme sacré par plusieurs civilisations. Ce traitement par les points réflexes au niveau des pieds, mains, crâne-visage, est connu depuis plus de 5000 ans par l’Inde et la Chine. Son objectif est de prévenir, d’apaiser et de traiter les troubles ponctuels ou chroniques présents. Les zones travaillées sont qualifiées de “réflexes” car elles permettent “une action à distance” sur l’organe ou toute autre partie du corps qui lui est associé d’où le nom de Réflexologie.

Cette pratique est basée sur le principe suivant : le pied, la main, le visage ou le crâne sont la représentation miniaturisée du corps humain. Sur chacune de ces parties, il existe une zone réflexe qui correspond à un organe, une glande ou une partie anatomique du corps. Ce sont des pressions manuelles précises sur ces zones qui permettent d’agir sur les flux énergétiques et l’équilibre du corps. Toutes les zones réflexes sont testées afin de les traiter. Le réflexologue sent sous ses doigts des grains de sable, des cristaux : il s’agit de toxines qui bloquent l’influx nerveux et l’énergie vitale. Ces zones-là sont travaillées en priorité.

Qui peut en bénéficier ?

La réflexologie s’adresse à toute la famille et à tout âge. Les séances peuvent commencer dès la naissance ; tout comme les personnes âgées qui peuvent en ressentir le besoin. Pour un meilleur accompagnement, il est souvent préférable d’effectuer une à deux séances par mois pour atteindre l’homéostasie (équilibre de nos ressources naturelles) et se maintenir en bonne santé au quotidien. La fréquence est ensuite, adaptée, aux besoins et aux attentes de chacun sans que cette médecine douce ne devienne une dépendance pour la personne accompagnée. Selon les problématiques rencontrées, plusieurs séances seront nécessaires et à intervalles réguliers jusqu’à ce que le trouble de la santé disparaisse.

Quelles sont ses bienfaits et ses contre indications ?

La réflexologie libère les facultés d’auto-guérison du corps. Elle permet d’amener à l’état de profonde relaxation pour le corps et l’esprit.

Elle est indiquée pour :

  • détendre, décontracter  et relaxer car le stress est à l’origine de nombreux dysfonctionnements physiques et psychiques
  • réduire l’état d’anxiété
  • évacuer les émotions négatives
  • dynamiser et harmoniser les fonctions vitales du métabolisme
  • diminuer la sensation et la perception de la douleur
  • activer la circulation sanguine et lymphatique
  • contribuer à la santé digestive, cardiaque, hormonale, pulmonaire, neurologique
  • mobiliser les déchets et évacuer les toxines​

Il existe des contre indications telles que :

  • la présence d’une l’inflammation
  • affaiblissement important des défenses immunitaires (approche possible mais avoir les formations adéquates selon le public concerné)
    traumatisme de la jambe ou du pied datant de – 2 mois
  • problème cardiaque ou circulatoire (phlébite)

Comment la réflexologie peut-elle accompagner le microbiote vers un rééquilibre  ?

La réflexologie permet grâce aux pressions exercées sur des zones réflexes bien particulières, de stimuler les systèmes du corps humain de façon précise comme le système nerveux et digestif qui influent directement sur le microbiote. Elle est un excellent soutien pour notre équilibre physique, psychique et émotionnel. Elle peut donc agir sur notre système digestif pour lui permettre de se réguler aussi souvent que nécessaire et plus précisément d’agir en direct sur l’estomac, les intestins et le côlon mais également, le foie (étroitement lié avec le tube digestif puisqu’alimenté par la veine porte à 75 %, vaisseau reliant l’intestin au foie), le pancréas (lié par le canal pancréatique) permettant ainsi la régulation de notre microbiote intestinal. Mais également par la stimulation du système nerveux pour libérer le corps des surcharges en stress et permettre au corps/cerveau de lâcher prise pour favoriser une profonde relaxation, détente et ainsi donc limiter le déséquilibre du microbiote.

Le massage de ces zones réflexes va permettre, grâce aux terminaisons nerveuses situées dans les pieds (au nombre de 7200) ou les mains (au nombre de 3600), de pouvoir transmettre une information précise au cerveau quant à la régulation demandées sur certaines zones ou organes pour soutenir et favoriser un bonne flore intestinale !

Sophie CLARET BRAMANTE, Réflexologue validée et certifiée par Medoucine

Sophie Claret-Bramante A propos de l'auteur

Thérapeute en réflexologie et massage

Aucun commentaire
    Laisser une réponse