Menu

Les rêves, alliés de notre progression personnelle

Le rêve, allié de la progression personnelle

Ce matin, je me suis réveillée encore toute imprégnée de mon rêve qui n’avait ni queue ni tête, me laissant comme souvent bien perplexe. J’ai le réflexe de noter au plus vite les souvenirs encore en mémoire pour pouvoir ensuite le reprendre et tenter de l’analyser. Et si je le prenais au sérieux ? Quel est son message ? Pourquoi je rêve de cela à ce moment-là ? Peut-il être un allié de ma progression personnelle ? Que peut-il m’apporter de positif ?

Le rêve, un phénomène collectif

Le rêve est un processus universel et spontané qui traverse les générations, concerne chaque être humain, quel que soit son âge, sa culture, son pays d’origine… Et ceux qui disent ne jamais rêver n’y dérogent pas mais ne s’en souviennent pas forcément.

L’inconscient, mon ami

Les rêves sont, comme le disait Sigmund Freud, père de la psychanalyse, la voie royale qui mène à la connaissance de l’inconscient. Notre inconscient, réservoir gigantesque de nos souvenirs, désirs et pulsions refoulés, est notre partenaire. Par le rêve, il envoie un message important à notre conscient. C’est un véritable dialogue intérieur. Bien sûr, pour passer les censures et arriver jusqu’à notre conscience, il déguise les personnages, créé des effets spéciaux dignes des plus grands films de science-fiction, produit une mise en scène des plus incroyables… et nous n’y comprenons rien au réveil, voire nous sommes horrifiés d’avoir fait un tel cauchemar.

 

Le rêve, messager et garant de notre bien-être

D.R

Que pensaient Sigmund Freud et Carl Gustav Jung des rêves ?

Freud considérait que “le rêve exprime et réalise fantasmatiquement des désirs inconscients ignorés de celui qui rêve. A la fois le désir actuel exprimé par le rêve et des traces toujours actives des expériences et désirs de l’enfant que fût jadis le rêveur”. Pour Jung, le rêve est un processus naturel dont “la fonction générale est d’essayer de rétablir notre équilibre psychologique à l’aide d’un matériel onirique qui, d’une façon subtile, reconstitue l’équilibre total de notre psychisme tout entier”.

Le rêve, messager et garant de notre bien-être

Donc, le rêve est le gardien de notre équilibre psychique. Les rêves ont un sens réel. Nous pouvons les interpréter à partir d’associations libres (en laissant s’exprimer nos pensées quand on évoque le rêve sans chercher de logique) ou de recherches au niveau symbolique (des éléments présents dans notre rêve). Parfois ils peuvent transformer les personnes, amener des changements de comportement complets, des idées lumineuses, des théories scientifiques révolutionnaires… L’adage le dit, la nuit porte conseil. Et cela peut nous permettre de trouver des solutions à des situations complexes, des problèmes que nous n’arrivions pas à résoudre mentalement.

Le rêve : notre fidèle miroir

Il reflète notre situation sur les différents plans qui nous constituent : physique, psychique, émotionnel, spirituel. Donc, le prendre au sérieux et l’interpréter permet de mieux se connaître, de savoir où l’on en est intérieurement. Il permet aussi de mettre en avant des valeurs et qualités qui sont encore enfouies en nous parce que nous ne nous autorisons pas à les faire émerger.

Rêve et spiritualité

Et dans une dimension plus spirituelle, peu importe ici comment on l’appelle ou ce à quoi l’on croit, le rêve semble aussi nous connecter à notre Être intérieur, à Dieu… qui communique ainsi avec nous, nous accompagnant tout au long de notre chemin personnel. Le rêve peut constituer un allié de notre progression personnelle dans le sens où il peut faire figure de guide intérieur. Il peut nous montrer là où nous en sommes, notre vérité profonde, ce que parfois nous avons refoulé. Il peut aussi nous montrer la bonne route, pour avancer davantage dans la profondeur de notre être.

 

Le rêve et l’inconscient

D.R

Le rêve, porteur de lumière sur soi

Personne ne peut trafiquer son rêve. Souvent les rêves appuient sur ce que nous évitons de regarder en face, en particulier nos points faibles, nos zones d’ombre que nous aimerions garder refoulés. Pour Jung, il était fondamental de travailler l’ombre pour cheminer dans le processus personnel d’individuation. Mais ils révèlent aussi nos points forts et les zones lumineuses de notre âme. Ainsi nous pouvons avancer en décidant plus librement, en discernant ce qui nous constitue, ce dont nous ne voulons plus, ce que nous voulons développer et transformer…

Les rêves sont donc bien de merveilleux alliés pour nous. Mettons-nous à leur écoute. Noter et analyser ses rêves ne peut être qu’un enrichissement personnel, et n’ayons pas peur de creuser dans les profondeurs de notre inconscient. En thérapie, l’analyse des rêves est un outil puissant.

Sources : Interprétation des rêves, S.Freud – L’homme et ses symboles, CG.Jung – Accomplis ce pour quoi tu es fait, A.Grün

Par Constance Latourrette, psychopraticienne, pratique certifiée et validée par le réseau Medoucine

A lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Constance Latourrette A propos de l'auteur

Bonjour, je m'appelle Constance Latourrette, je suis psychopraticienne, passionnée par l'être humain, son développement personnel et la psychologie. Mon métier consiste à écouter les personnes en souffrance ou en difficulté et les accompagner au plus près de leurs besoins toujours en visant leur autonomie. L'écoute active, neutre et bienveillante peut suffire, parfois nous utilisons des outils thérapeutiques pour aller plus en profondeur ou aider à exprimer ce qui est difficile spontanément. Je suis aussi formée à la psychogénéalogie et à l'accompagnement au deuil périnatal.  Je vous reçois dans mon cabinet à Paris 6 ou en consultations à distance.

Aucun commentaire
    Laisser une réponse