/ Naturopathie

Les douleurs intimes : comment en finir ?

Souvent taboues, les douleurs intimes et urinaires sont pourtant un des motifs de consultation de médecine alternative les plus courants. Certain(e)s viennent avec un diagnostic déjà posé, d’autres à la suite d’une errance médicale de plusieurs mois voire années…
Voici l'explication de Elodie Dray, naturopathe certifiée et validée du réseau Medoucine.

Lors du dialogue très détaillé que j’engage, j’aborde toujours la question de la sphère urinaire:
Au moment de la consultation, les cystites sont souvent devenues une douleur chronique traitée à coups d’antibiotiques plusieurs fois …par mois!
S’en suivent alors des douleurs secondaires de type mycosique et/ou de désagréments digestifs.

La plupart des personnes concernées expriment un terrain à la fois de chaleur et d’humidité…

Au-delà des compléments alimentaires naturels en antioxydants puissants comme le cranberry qui est très connu, il est important de comprendre l’origine de cette double-stagnation de chaleur et d’humidité:

  • Parfois par un manque de Yin ( attrait à l’intériorité et au froid) qui ne retient pas le Yang ( la chaleur) :

Dans ce cas on fera particulièrement attention à réduire l’inflammation avec une alimentation rafraîchissante mais qui élimine l’humidité typique de la diététique traditionnelle chinoise: Décoction de barbe de maïs, jus de pastèque, décoction de peau de mandarine séchée …

  • Parfois la cause sera un vide de la Rate qui n’a pas la force de diffuser les liquides organiques, autrement dit une mauvaise répartition de l’hydratation.

Dans ce cas précis, on insistera sur une alimentation à saveur douce.
Attention, à ne pas confondre doux et sucré. Il s’agit ici d’aliments tels que la viande maigre, le lait de brebis, les oeufs, l’aubergine, la carotte… autant d’aliments qui ne « choquent » pas le palais par leur saveur ni amère, ni acide, ni piquante ou salée. On introduira également des aliments qui tonifient la production de liquides organiques tels que le citron, les litchis, la poire ou la tomate. Chaque cas a sa propre explication…et sa solution.

Viennent ensuite les douleurs vaginales et vulvaires:

  • La sécheresse vaginale: Un motif de consultation très fréquent mais qui ne se révèle qu’après 30 minutes au moins d’échange! Et pourtant c’est loin d’être un cas rare! Il existe des moyens locaux et naturels d’y remédier tels que des gels hydratant. J’insiste sur la notion « d’hydratant » qui signifie qu’ils sont produits à base d’eau et non d’un corps gras! Si le corps est desséché, il a besoin d’eau!

Cependant un programme alimentaire producteur d’hydratation comme nous l’avons lu précédemment, tout en tonifiant le pôle Rein, et le pôle Rate amène d’excellents résultats.

Mais il faut aller plus loin, quelle cause à cette sécheresse chronique?

Parfois il s’agit d’un déséquilibre hormonal, un traitement un peu agressif, une alimentation à la saveur trop piquante, trop chargée d’aliments porteurs de chaleur qui brûlent les liquides organiques, et parfois il peut s’agir de vaginite et/ou de vulvodynie.

L’origine de ces douleurs est musculaire. La contraction musculaire est trop puissante et empêche la zone de s’oxygéner et de s’irriguer. Dans ce cas, il convient d’orienter vers une sage-femme pour des soins complémentaires au suivi alimentaire qui aideront au relâchement musculaire de la zone.

Il est intéressant également d’approfondir l’interrogatoire concernant les méridiens de la Rate et de la Vésicule Biliaire. Ces méridiens là en effet traversent la zone douloureuse et sont bien souvent utiles en cas de contractions musculaires.

Enfin, l’emploi de la Gemmothérapie ( bourgeons d’arbres concentrés) est d’un excellent secours et en général, il suffit de quelques semaines pour bannir ces douleurs.
Je pense notamment mais pas seulement au bourgeon de framboisier, que j’utilise également dans le suivi de névralgies pudendales.

Enfin les problèmes de cycle féminin: Toutes les anomalies de cycle sont une bonne raison de consulter! Les cycles longs, douloureux, abondants, irréguliers sont une information précieuse pour l’anamnèse que je suis amenée à exécuter pendant notre entretien. Dans tous les cas, la naturopathie, la diététique chinoise, et la gemmothérapie soulagent et souvent viennent à bout de ces désagréments.

Par Elodie Dray, naturopathe certifiée et validée du réseau Medoucine.