Menu

Comment atténuer le stress et l’anxiété grâce à l’entraînement cérébral NeurOptimal®?

13 octobre 2021

À la fin du 1er confinement en juin 2020, 1 personne sur 2 disait être affectée psychologiquement par la situation liée à la pandémie[1]. Sur la période du 2ème confinement fin 2020, 72 % des médecins ont rapporté une hausse des demandes de soins liées au stress, aux troubles anxieux ou dépressifs[2]… En janvier 2021, 1 jeune sur 3, de 18 à 24 ans, avait un trouble de santé mentale; 62 % de ces jeunes pensaient que la crise liée à la COVID-19 allait avoir des conséquences négatives sur eux-mêmes et 74% estimaient que leurs proches allaient aussi être impactés sur le plan psychologique[3]

À l’heure actuelle, les choses ne se sont sans doute pas améliorées, bien au contraire…  Comment faire pour atténuer les effets délétères de ce stress et de cette anxiété montante?

Comment atténuer le stress et l'anxiété grâce à l'entraînement cérébral NeurOptimal®?

Unsplash

Tout d’abord, qu’est-ce que le stress?

Le stress est la réponse biologique de notre organisme face au danger. Dans les années 1920, H. Seyes l’a défini comme « Le syndrome général d’adaptation ». C’est une réaction réflexe devant une situation qui demande une adaptation rapide. L’amygdale (cérébrale), notre tour de garde régulant nos émotions, dont le stress et l’anxiété, se met en alerte et devient hyperactive. Le thalamus, l’hypothalamus, l’hypophyse, l’hippocampe et le cortex cérébral participent à ce processus d’alerte. Le corps produit alors des hormones (adrénaline, cortisol, noradrénaline) pour fuir ou combattre. Puis cette réaction d’urgence est immédiatement court-circuitée, en temps normal, par la réponse de relaxation ou le réflexe de détente, ce que Benson, en 1975, a appelé « Relaxation Response ». Cette réponse permet de se calmer et de se détendre, et de ramener à la normale toutes ces modifications biologiques.

Or si le stress de courte durée est normal et même utile, (il fait fonctionner au mieux notre pensée intelligente et rationnelle), le corps souffre d’être maintenu trop longtemps dans un état de stress devenu chronique, (cela empêche le déclenchement de la réponse de relaxation et donc un retour du corps à la normale). Cet état chronique entraîne des changements biologiques durables et néfastes, notamment sur le plan cognitif :

Guide gratuit

Une réduction :

  • de la capacité de réflexion, de jugement et de moralité.
  • de l’optimisme et de la persévérance.
  • de l’auto-régulation des émotions, de l’empathie et de la compassion.
  • du contrôle inhibiteur (on se met à dire des horreurs non pensées).

Et aussi :

  • De la difficulté de concentration, d’organisation.
  • Des trous de mémoire, une baisse de la pensée concrète.
  • Une prise de décisions altérée.
  • Une perte de lucidité.

Les conséquences du stress

En plus de tous ces troubles cognitifs, le stress chronique engendre à long terme des inflammations chroniques, des maladies cardio-vasculaires, des maladies neurodégénératives, de la dépression, des troubles de l’anxiété, des problèmes de peau. Il favorise le développement des cancers et nous rend plus vulnérables aux virus et aux bactéries.

Comment atténuer le stress et l'anxiété grâce à l'entraînement cérébral NeurOptimal®?

Unsplash

Et qu’en est-il de l’anxiété ?

Alors que le stress est déclenché par un stimulus externe pouvant avoir plusieurs degrés d’importance (arrivée d’une facture, risque d’être en retard, prise de parole en groupe, annonce d’un décès ou d’une maladie grave pour soi ou un proche), l’anxiété est le signal d’un danger interne et inconnu, ressenti par notre propre conscience.

Par exemple, l’anxieux aura l’impression de ne jamais être à la hauteur de ce que l’on attend de lui. Ou bien ce sera l’enfant qui attend ses parents, en retard, et qui s’imagine tout un tas de situations dramatiques ayant pu leur arriver…Si la conscience, par manque de sens, ne peut rétablir le désordre interne, alors un état de stimulation excessive se met en place et génère des troubles plus graves d’anxiété, pouvant aller jusqu’aux phobies, aux tocs et au trouble anxieux généralisé (TAG).

Une personne anxieuse interrompt le cours du présent, cesse de le comprendre et perd la faculté de s’y adapter. L’anxieux subit la tyrannie persistante de sa rumination interminable, de ses craintes non-fondées. Sa fabrique mentale tourne sans fin, il en entretient les rouages.

L’anxiété découle souvent directement d’un surplus de stress et d’une incapacité à garder la tête froide.

Comment atténuer le stress et l'anxiété grâce à l'entraînement cérébral NeurOptimal®?

Unsplash

Qu’est-ce que NeurOptimal® ?

NeurOptimal®, conçu par l’Institut Zengar, dont le siège est en Colombie Britannique, au Canada, est une technologie exclusive dans le domaine des neurosciences. C’est le seul système de Neurofeedback dynamique non-linéaire au monde, travaillant sur des fréquences allant jusqu’à 64 Hz et sur 3 axes. Il est complètement non-invasif et non-directif et a été conçu à l’origine pour renforcer la formidable capacité naturelle du Système Nerveux Central (SNC*) à s’auto-réguler, à améliorer ses performances, à se transformer et à instaurer de profonds changements avec facilité et simplicité.

Grâce à des capteurs qui captent 256 informations par seconde au sein des 2 hémisphères de façon simultanée, alors que l’on écoute une musique sous un casque, bien détendu dans un fauteuil douillet, NeurOptimal® dispense des informations au cerveau à partir d’une large gamme de fréquences dynamiques et variables représentant les fréquences de la fonction cérébrale (dont quelques-unes sont uniques à NeurOptimal®).

Ce système a été conçu pour détecter les moindres prémices de variation, à leurs premières origines préconscientes (par exemple dûes au stress) et il alerte alors par le biais d’une micro-coupure de son le SNC*, qui décide sur le champ quelle est la meilleure pratique à mettre en place. Ce retour permanent à la stabilité et aux “normes“ interrompt la dynamique du comportement problématique avant qu’il ne prenne de l’ampleur, (comme le fait la réponse de relaxation) et entraîne le SNC* à maintenir la stabilité et l’efficacité de sa transformation.

Comment atténuer le stress et l'anxiété grâce à l'entraînement cérébral NeurOptimal®?

Unsplash

Quels bienfaits peut-on espérer ressentir grâce à l’entraînement cérébral NeurOptimal ?

Stabilisation du SNC* :
Au fur et à mesure du travail, l’on commence, entre 2 séances, à se sentir profondément relaxé, l’esprit en paix; le sommeil s’améliore, la réactivité décroît et en général, on se sent plus “posé”, le stress et l’anxiété diminuent.

Un voyage en douceur :  Les bienfaits se prolongeant facilement de séance en séance, on constate qu’il est de plus en plus difficile de se souvenir de son ancien “Soi“, et l’on s’habitue doucement à cette amélioration des capacités, à cette meilleure façon de fonctionner et à cette estime de soi-même renforcée. Ce sont désormais les expériences de la vie quotidienne qui deviennent le moteur de l’évolution de ce processus de transformation, et la confiance se développe au fur et à mesure que l’on se familiarise avec ce sentiment croissant de contrôle de soi.

À long terme : Une fois que le Système Nerveux Central fonctionne selon sa propre intelligence et son propre savoir, les bienfaits continuent à s’intensifier indépendamment de NeurOptimal®. La plupart des gens sont satisfaits de ces premières améliorations et arrêtent leur entraînement. D’autres font des rappels de séances de temps à autre, afin d’accroître encore les bénéfices ou pour une aide ponctuelle lors de nouvelles périodes de stress.[4]

 

Ainsi, de réponse de relaxation en réponse de relaxation, la personne qui vient entraîner son cerveau se sent de plus en plus libérée de ses tensions psychologiques, de son stress qui est immédiatement inhibé malgré elle.  Elle est profondément apaisée et retrouve toute son énergie pour faire ce qu’elle n’avait plus fait depuis longtemps… La confiance en soi refait surface ; l’anxiété s’amoindrit. Elle devient le meilleur d’elle-même !

[1] Communiqué de presse de la Croix-Rouge du 7 octobre 2020.  « Journée mondiale de la santé mentale : le Covid-19 affecte la santé mentale d’une personne sur deux, selon une nouvelle enquête de la Croix-Rouge.

[2] Etude 1186 de la DREES du 12/03/2021. « Confinement de novembre-décembre 2020 : une hausse des demandes de soins liés à la santé mentale. »

[3] Etude de l’IPSOS (Institut de Publique Sondage d’Opinion Secteur) du 28/01/2021. “La santé mentale des 18-24 ans plus que préoccupante. »

[4]  Propos empruntés à Zengar/Neuroptimal® dans leur e-book français.

*SNC: Système Nerveux Central.

“Petit ou grand anxieux?” Alain BRACONNIER.

“The relaxation response” H. Benson.

par Luce-Anne Berger, praticienne en Neurofeedback NeurOptimal et Chi Nei Tsang certifiée et validée du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien en Neurofeedback certifié près de chez vous sur Médoucine.

À lire aussi :

 

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Luce-Anne Berger A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous