Menu

Prendre soin de ses yeux avec des solutions naturelles

11 octobre 2021

Les maladies dégénératives oculaires sont l’affaire de spécialistes, la naturopathie ne pouvant agir qu’en prévention sur les petits maux du quotidien : larmoiement excessif, sécheresse oculaire, irritations, petites inflammations, etc. Les yeux sont en effet des organes tellement fragiles qu’il peut sembler parfois délicat d’en prendre soin. Néanmoins des solutions naturelles et douces existent. Voici quelques conseils !

Au quotidien : la prévention

Pour éviter les petites inflammations de l’œil (chalazion, orgelet, blépharite, voire conjonctivite…) et pour préserver sa vision, il faut de bonnes habitudes d’hygiène, une bonne hydratation et une bonne alimentation.

Les bonnes habitudes à adopter

– Penser à protéger ses yeux en cas de vent, de poussières, avec des lunettes bien couvrantes
– Ne pas se frotter les yeux avec les mains sales
– Boire suffisamment

Il faut aussi en prévention une alimentation favorable à l’immunité et à la préservation de la vision, c’est-à-dire riche :
– en omégas 3, principalement sous la forme DHA (sardine, hareng, maquereau, thon, saumon, foie de morue) ;
– en vitamine A, que l’on trouve dans le beurre, le foie de poisson, dans le jaune d’œuf, sous forme bêta-carotène dans les légumes jaunes, oranges, rouges (carotte, tomate, poivron rouge, patate douce, melon, mangue, abricot…) ;
– en vitamine B2, avec la levure de bière, abats (bio), céréales complètes… ;
– en vitamine E, grâce à l’huile de colza, huile d’olive, germe de blé, amandes, noix, pistaches… ;
– en lutéine, en optant pour des légumes à feuilles vertes (chou kale, épinards, oseille, blettes, chou de Bruxelles), jaune d’œuf, patates douces, maïs, asperges… ;
– en antioxydants (flavonoïdes et anthocyanes) comme les myrtilles, le raisin… ;
– en Zinc avec les céréales complètes, levure de bière, hareng, abats (bio), œufs.

Le Ginkgo biloba en complément alimentaire a aussi prouvé son action préventive dans les dégénérescences oculaires.

Prendre soin de ses yeux avec des solutions naturelles

Unsplash

Les remèdes

En cas de sensation de sécheresse oculaire, ayez le réflexe de cligner régulièrement des yeux pour les humidifier. Au contraire en cas de larmoiement excessif (la plupart du temps, conséquence d’une sécheresse oculaire que l’œil cherche à compenser), appliquez sur les yeux des compresses d’eau tiède pendant au moins 5 minutes (renouvelez régulièrement afin qu’elles restent tièdes) puis massez doucement vos paupières supérieures et inférieures pendant environ 1 minute. Aussi souvent que nécessaire, mais au moins matin et soir.

D’autre part, malgré la fragilité de la zone, de nombreuses plantes que l’on trouvera en herboristerie sont envisageables pour accompagner les irritations ou inflammations passagères. Principalement :
Bleuet
Camomille romaine
Euphraise (plante appelée autrefois « casse-lunettes » pour ses vertus connues depuis longtemps dans le soin des yeux)
Mélilot
Hamamélis
Plantain
Rose
Souci

Pourvu qu’elles soient utilisées dans une version galénique douce : infusion ou hydrolat.

En infusion

On peut préparer une tisane de l’une ou l’autre de ces plantes, ou encore un mélange, par exemple : Plantain + Mélilot + Bleuet. On verse de l’eau frémissante, on laisse infuser à couvert pendant 10 minutes, on filtre et on applique des compresses fraiches ou tièdes (même avec de simples cotons à démaquiller) imbibées de tisane sur les paupières fermées. On laisse poser ainsi 15 minutes. Ne pas hésiter à renouveler aussi souvent que nécessaire en cours de journée.

Par exemple en cas d’orgelet (gonflement douloureux d’un furoncle sur le bord de la paupière dont la guérison se fait la plupart du temps naturellement en libérant du pus), on peut favoriser sa disparition en appliquant ces compresses chaudes imbibées de tisane (que l’on renouvelle pour qu’elles restent chaudes) sur les paupières fermées, et ce au moins 3 à 4 fois par jour. Ne pas confondre orgelet et chalazion pour lesquels le traitement par compresses chaudes sera identique mais le chalazion peut mettre plusieurs semaines à disparaitre.

On peut aussi, quel que soit le mal, pratiquer des bains oculaires avec ces infusions pour soulager des irritations : mélanger des fleurs de Bleuet, des fleurs de Camomille romaine, de l’Euphraise, du Mélilot et des boutons de Rose. Verser de l’eau frémissante, laisser infuser à couvert ce mélange de plantes 10 minutes, filtrer et faire un lavage oculaire 3 fois par jour.

Prendre soin de ses yeux avec des solutions naturelles

Unsplash

En hydrolat (aussi appelé eau florale)

Appliquer un hydrolat (pur, de qualité, sans conservateur ajouté) de Bleuet ou de Camomille romaine en compresse sur les paupières fermées.

Ces mêmes hydrolats peuvent aussi être utilisés en bains oculaires : préparer un mélange d’hydrolat de Camomille romaine + hydrolat de Bleuet + hydrolat de Rose et verser directement dans l’œil, jusqu’à 3 fois par jour pendant 3 jours.

Enfin, on peut se procurer en magasin bio, herboristerie voire parapharmacie, des collyres à base d’eau de source et d’eau de bleuet, ou encore à base d’euphraise, à appliquer jusqu’à 5 fois par jour.

Si l’orgelet est particulièrement récalcitrant, on peut utiliser, par exemple après le bain oculaire, un collyre d’argent colloïdal, antibactérien très efficace (en herboristerie ou magasin bio).

Une bonne hygiène de vie est nécessaire pour prévenir les maux du quotidien, et on peut toujours s’aider, pour les traiter très efficacement, de plantes bien connues pour leurs propriétés curatives. Cependant, si malgré le traitement le mal persiste plus de 4 jours sans amélioration, il ne faudra hésiter à s’adresser à un ophtalmologue.

par Inès Anciès, naturopathe certifiée et validée du réseau Médoucine.

Trouvez un XXX certifié près de chez vous sur Médoucine.

À lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Inès Anciaès A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous