/ Hypnose

La maladie chronique : comment faire ?

Les maladies chroniques sont, avant tout, à soigner par traitement médical. Cependant, l'hypnose peut vous accompagner dans le traitement de celles-ci. Découvrez comment grâce aux conseils de  Sofia Rosa Croce, thérapeute en hypnose du réseau Medoucine.

Qu'est ce que la maladie ?

Si vous posez cette question à un médecin, il vous répondra qu'il s'agit d' un dysfonctionnement de l'organisme qui trouve ses origines dans la génétique, les facteurs pathogènes , l'environnement, le stress et l'hygiène de vie. Donc, selon la médecine conventionnelle la maladie est déclenchée que par des facteurs extérieurs à l'être humain. Cependant, cela impliquerait l'existence de "maladies universelles ". Or, tous les organismes réagiraient de la même manière à ce dysfonctionnement.

Il est clair que ces facteurs ont une grande importance dans le déclenchement de la maladie, mais pourquoi elle se manifeste différemment chez chaque individu ? Comment vous vous expliquez que parfois, même en la soignent, la maladie se présente à nouveau?

Et si pour un instant, pour définir les origines de la maladie nous prenions en considération la dualité qui existe entre le corps et l'âme ?

Dans ce cas là, la maladie pourrait trouver ses origines dans la souffrance de l'âme. Mais pourquoi l'âme nous enverrait-t-elle la maladie ?

En effet, chaque individu a une partie consciente et une autre inconsciente qui collaborent entres-elles sans cesse. Ainsi le corps réagit aux émotions et vice versa.

Le premier à avoir exploré le concept d’inconscient est le docteur Sigmund Freud. Pour Freud, la conscience n’est que la surface d’un iceberg. Toute la partie profondément immergé représente l’inconscient, ce dont nous n’avons pas conscience.

C'est ainsi dans l'inconscient où sont refoulées toutes les souffrances et les chocs émotionnels que l'individu subit. Ces traumas peuvent remonter jusqu'à l'enfance puisque c'est lors de cette période que l'enfant intègre des blessures telles que le rejet, l'abandon, la trahison, l'humiliation et l'injustice.

Toutefois, la charge émotionnelle de ces chocs est si forte que l'enfant se crée des masques pour avoir l'illusion de se sentir accepté et de ne pas sentir sa souffrance refoulée. En grandissent, l'individu fortifie ses masques en laissant à l'ego toute la place. Par conséquent, il oublie son identité et il s'adage dans sa souffrance qui dévient aussi son cocon de sécurité. L'ego utilise d'habiles raisonnements pour convaincre la personne que sa vie est parfaite telle qu'elle est.

Mais le mal-être est toujours présente et l'inconscient est obligé de générer des douleurs chroniques qui obligent la personne à s'arrêter, pour qu'elle puisse prendre conscience de sa douleur intérieure. Chaque douleur ou maladie incorpore son symbolisme qui sert à orienter la personne vers les apprentissages à faire. Par exemple, un individu qui n'a jamais osé s'exprimer à cause de ses conditionnements, souffrira de problème à la gorge qui symbolise l'expression de soi.

Malheureusement la société a appris à l'homme à vivre d'une façon automatique et à chercher toujours ce dont il a besoin à l'extérieur de lui-même. Par conséquent, l'individu est sourd devant les cris de son âme et il cherche à l'extérieur de lui-même la manière de soulager sa souffrance.

L'hypnose est un outil propice pour accompagner la personne à dépasser ses traumas et ses peurs, se libérer de ses conditionnements, retrouver les ressources pertinentes à son chemin de vie et reprendre le total pouvoir d'action dans sa vie. En effet, les états modifiés de conscience permettent à la personne de créer une connexion avec l' inconscient pour aller à l'origine du problème et le dépasser en faisant les apprentissages qui lui sont liés. En seulement une heure, il est possible de se libérer de certaines peurs qui ont limité la personne pendant une vie entière.

Et si la maladie et les douleurs chroniques étaient une opportunité d'évolution ? Découvrez-le grâce à l'hypnose.

Par Sofia Rosa Croce, thérapie holistique du réseau Medoucine.