/ Troubles du sommeil

Luttez naturellement contre l'insomnie

Selon un étude de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance menée en 2015, 16% des français révèlent souffrir d'insomnie et 17% de troubles du sommeil. L'insomnie est une pathologie qui peut freiner notre quotidien. Pour remédier à ce problème, certains ont recours aux somnifères et autres médicaments qui provoquent de la dépendance.

Pour lutter contre ce fléau sans remplir son corps de comprimés, Nathalie Bleuzen, Naturopathe-iridologue certifiée du réseau Medoucine nous donne les meilleures méthodes et plantes pour calmer une insomnie.

Qu'est-ce-que l'insomnie ?

L'insomnie est le manque de sommeil. Nous ne sommes pas tous égaux dans notre besoin de dormir, mais il y a insomnie ou du moins trouble du sommeil quand cela provoque des troubles dans le quotidien : la fatigue et l'irritabilité.

En outre, une personne insomniaque ne dort pas assez par rapport à ses besoins, cela va donc le perturber, et en particulier son système nerveux. Toutefois, l'insomnie n'est pas une cause, mais une conséquence. Certes ce n'est qu'un symptôme pouvant en déclencher d'autres, mais un symptôme seulement.

Les causes de l'insomnie

Elles sont nombreuses, cela peut-être environnemental (bruits, lumière). Mais cela peut aussi être d'origine nerveuse. En effet, l'anxiété et les inquiétudes peuvent créer une insomnie d'endormissement, ce qui va nous empêcher de nous endormir, comme un petit vélo dans la tête qui ne veut pas arrêter de pédaler !

Il existe aussi des raisons physiques, telles que certaines maladies, les douleurs, l'apnée du sommeil, le syndrome des jambes sans repos, les troubles digestifs, hormonaux, neurologiques, respiratoires (toux, rhumes), la fièvre, les troubles menstruels ou encore la dépression.

Les conséquences

Bien sûr, la première est une grande fatigue. Mais il peut y avoir de l'énervement. La personne est tendue, irritable, devient anxieuse, cela peut aussi toucher la mémoire et la capacité de concentration. Le niveau des symptômes énoncés dépendra aussi du type d'insomnie. Une insomnie ponctuelle, de 3 jours par exemple ou une insomnie liée à un examen n'aura pas les mêmes effets qu'une insomnie chronique qui dure depuis plus de 3 semaines.

Si l'insomnie est chronique, elle peut avoir des conséquences sur la vie sociale de la personne du fait de sa fatigue, et de son manque de concentration.

Que faire en cas d'insomnie ?

Tout d'abord éliminez les sources de stress au maximum de votre vie, en particulier le soir. Oubliez les écrans et tout ce qui excite le soir. Privilégiez des activités de détente : lecture, activités artistiques, méditation, écriture, yoga...

Privilégiez une alimentation légère le soir, sans aucun excitants (café, thé noir, alcool, et chocolat). Vous pouvez aussi consommer des aliments riches en tryptophane, un précurseur de la sérotonine qui a un rôle dans le sommeil (viandes, poissons, lait chaud, noix, patates douces). Ainsi que des aliments riches en mélatonine : noix, noisettes, tomates, pommes de terre, riz complet, avoine, le gingembre et la banane.

Les bienfaits des  plantes pour les troubles du sommeil

Les grandes plantes du sommeil sont : la valériane, la passiflore, la verveine. Elles aident à lutter contre l'anxiété, et les troubles du sommeil . Vous pouvez les prendre en tisane, ou en teinture-mère (que vous trouverez en pharmacie), ou en EPS (extraits de plantes standardisés). Évitez de consommer des gélules, moins intéressantes en termes de concentrations de principes actifs et d'assimilation. Dispensez-vous de la tisane, du moins après 17h et surtout en cas de réveils nocturnes.

Vous pouvez aussi prendre du tilleul en gemmothérapie (macération de bourgeons). La gemmothérapie est très intéressante comme forme galénique, et le bourgeon de tilleul fonctionne bien. Il s'utilise dans tous les cas d'insomnie, il apaise le système nerveux en plus d'être antispasmodique. Il est aussi possible de le donner aux enfants sur qui il est très efficace, dans le cas d'angoisse nocturne par exemple. Complétez le tilleul avec du figuier toujours en gemmothérapie est très intéressant, pour faire un travail global sur le système nerveux.

Pour les enfants vous pouvez aussi prendre du nénuphar, ou de la verveine.

Si vos problèmes de sommeil sont liés à un problème de sérotonine, pensez au griffonia ou au millepertuis. Cependant, consultez un médecin avant la prise du millepertuis, il est contre-indiqué avec de nombreux médicaments.

Les autres plantes intéressantes pour les troubles du sommeil sont la camomille allemande, le houblon. Consultez votre médecin en particulier pour les femmes ayant eu des troubles hormonaux ou des cancers hormonaux dépendants, en cas de doute n'en prenez pas. La mélisse est aussi très intéressante pour les troubles du sommeil accompagnés de troubles digestifs.

En cas d'autres troubles qui accompagnent l'insomnie, vous pouvez compléter la ou les plantes du sommeil choisies par celles-ci :

En cas de palpitation cardiaque : l'aubépine (c'est la grande plante du cœur)

Si vous avez des problèmes digestifs : la mélisse, le fenouil, la coriandre et le basilic.

Pour des problèmes hépatiques : le romarin.

Dans le cas où le « petit vélo dans la tête » ne s'arrête pas de tourner, vous pouvez prendre du marronnier blanc en fleurs de BACH.

Surtout pensez à avoir des activités qui vous détendent, vous vident la tête et gardez une hygiène de vie saine autant que possible !

Par Nathalie Bleuzen, Naturopathe-iridologue certifiée du réseau Medoucine.

Son site : https://naturopathie-ayurveda.com/