/ Ostéopathie

L'ostéopathie pour concevoir un bébé : comment ça marche

L'ostéopathie est une thérapie manuelle visant à rétablir du mouvement dans les tissus et les tissus musculaires. Le saviez vous ? Elle peut aussi vous aider pour votre fertilité :  Jennifer Bell, Ostéopathe certifiée et validée du réseau Medoucine, vous donne 3 points et 3 étapes pour aider à concevoir un bébé grâce à l'ostéopathie.

La conception plus précisément

Face à des troubles de la fertilité, les couples se retrouvent souvent sans solutions et avec beaucoup de questions. L’ostéopathie peut être une aide précieuse, surtout si l’on présente des règles douloureuses, des douleurs aux ovaires, un cycle irrégulier, des douleurs dans le bas du dos. Au cours de la grossesse, il existe 3 étapes chronologiques et fondamentales chez la femme, dans la mesure ou l'homme a produit du sperme de qualité permettant la fécondation.  

• Etape 1: l’ovulation

Il s’agit de l’expulsion d’un œuf fécondable dans la trompe utérine. Normalement elle a lieu au milieu du cycle grâce à une cascade d'événements hormonaux. Cependant devant un cycle irrégulier, l’ovulation sera plus difficile à calculer, et il peut exister des cycles anovulatoires, c’est-à-dire sans ovulation. L’ostéopathie grâce à des manipulations douces et spécifiques va permettre de réguler le cycle et les rétrocontrôles hormonaux. Ainsi, la fenêtre ovulatoire est mieux délimitée et optimise un rapport sexuel fécondant. La stabilisation du cycle hormonal joue un rôle très important pour éviter les fausses couches.


• Etape 2: la nidation

L’ovule et le spermatozoïde se rencontrent dans le 1/3 supérieur de la trompe utérine puis l’œuf fécondé va subir une maturation cellulaire c’est à dire une succession de divisions cellulaires pour devenir un embryon qui va se fixer dans la paroi utérine. Lors de ce processus, il est possible de ressentir quelques crampes plus ou moins douloureuses. Un utérus trop congestionné et peu mobile peut être un obstacle à l’origine de fausses couches.


•   Etape 3 : l’implantation

Après le chemin parcouru depuis la trompe l’embryon s’implante dans l’endomètre et va pouvoir développer son placenta, qui va le lier avec la mère tout au long de la grossesse. Cette implantation a lieu grâce à l’action de protéine et de la coagulation sanguine. L’ostéopathie aura pour but de favoriser l’implantation dans le milieu utérin, en soulageant les tensions que présente l’utérus, et en redonnant mobilité articulaire et meilleure vascularisation du bassin.


Enfin, il faut noter que l’ostéopathie a pour principe fondamental “ la globalité “ : il faudra donc rééquilibrer et harmoniser le bassin avec le reste du corps, mais aussi s’intéresser à l’environnement. L’alimentation, les antécédents chirurgicaux (cicatrices, fibromes), le stress, l’âge, le partenaire sont des facteurs à prendre en compte, qui méritent l’attention de l’ostéopathe.

Au cours d’une séance d’ostéopathie, la compréhension de votre mode de fonctionnement mettra en lumière d’éventuelles causes d’infertilité. Toutes les situations sont différentes, c’est pourquoi il est nécessaire de communiquer avec votre médecin pour éliminer toute pathologie avant de se diriger vers l’ostéopathie qui malheureusement ne sera pas efficace dans certains cas (endométriose pelvienne profonde, cancer des ovaires, cancer du col de l’utérus).  

Un conseil : soignez votre hygiène de vie à deux . Améliorez votre alimentation, consommez du magnésium (ex : les     avocats pour mieux gérer le stress) et les antioxydants (ex : les fruits rouges et Cranberry pour la vascularisation), les noix et les protéines (pour messieurs, afin de fournir des spermatozoïdes en bonne forme) hydratez vous toute la journée, faites du sport régulièrement, dormez 8h par nuit , et surtout ne laissez pas des douleurs s’installer. Ecoutez votre intuition et passez chez l’ostéo !

Par Jennifer Bell, Ostéopathe certifiée et validée du réseau Medoucine