Blog medecine douce

L'agrément en Fleurs de Bach : un gage de qualité ?


L'agrément en Fleurs de Bach : un gage de qualité ?

Depuis quelques années, on assiste à une véritable explosion du nombre de formations et de praticiens se présentant sur le marché des médecines alternatives. En ce qui concerne les Fleurs de Bach, cela fait plus de 80 ans que la méthode existe et nous assistons également à la multiplication des offres proposées. Les clients peuvent accéder en libre-service à des complexes tous prêts pour lesquels ils reçoivent peu ou pas de conseil.  Ils peuvent aussi avoir été orientés vers les élixirs floraux par des naturopathes, des médecins, des kinésiologues etc...

Pour les personnes qui souhaitent un travail précis et sur-mesure avec les Fleurs de Bach, ils peuvent s'orienter vers des professionnels spécifiquement formés à la méthode. Ils auront alors le choix de consulter un "conseiller" ou un "conseiller agréé". Je vous explique dans cet article la différence entre les deux et en quoi c'est important pour vous de la connaître.

L'agrément : qu'est-ce que c'est ?

La formation se décline sur 3 niveaux distincts. Sa durée dépend du rythme de chacun et de sa capacité à intégrer les définitions et usages des différents élixirs. Les niveaux 1 et 2 permettent d'acquérir des connaissances globales solides sur les Fleurs et leur utilisation. Le niveau 3 est beaucoup plus axé sur le contexte professionnel du métier de conseiller. Il est sanctionné par un examen écrit. Certains élèves ne vont pas plus loin dans le cursus de formation. Ils reçoivent alors une attestation de présence et pour le moment la législation les autorise à utiliser le titre de "conseiller en Fleurs de Bach".

Pour obtenir le titre de "conseiller agréé", il faut réaliser avec des clients, une série de 6 entretiens, tous supervisés dans le détail par un formateur agréé. L'ensemble de ce processus de supervision est essentiel. Il permet de se retrouver en situation réelle et de mettre en pratique ses connaissances théoriques.

Mener un entretien est un vrai travail d'écoute et de reformulation. L'expérience acquise pendant la supervision est essentielle. Grâce aux différentes corrections apportées par son formateur référent, il est possible de noter ses points d'amélioration et ses faiblesses, de comprendre ce qui aurait pu être encore plus pertinent pour le client, d'affiner sa pratique de conseiller. Ce travail d'introspection permet d'avoir un recul sur soi-même et d'acquérir la neutralité bienveillante à un juste position d'accompagnement.

Devenir conseiller agréé demande beaucoup de travail et d'engagement, ainsi qu'une grande capacité de remise en question.

Les qualités et les "plus" d'un conseiller agréé

Comme pour tous les métiers qui concernent l'accompagnement, aucun diplôme ni certification ne pourra remplacer le savoir-être, mais ce sont néanmoins des garants en matière de sérieux.

Réaliser un entretien avec un conseiller agréé, c'est avoir la garantie des points suivants :

  • son travail a été supervisé par un formateur agréé (6 cas pratiques)
  • il signe et respecte un Code de Pratique de la profession
  • il a une connaissance approfondie de la méthode et de la philosophie du Dr Bach
  • il connaît la totalité des 38 Fleurs de Bach ainsi que leur fonctionnement
  • il maîtrise les techniques d'entretien
  • il respecte la méthode originelle du Dr Bach et ses indications concernant la fabrication et l'utilisation des Fleurs
  • il réalise et justifie un certains nombre d'heures de formation continue tous les ans
  • il appartient à un groupe de supervision des pratiques avec d'autres conseillers

Où trouver un conseiller agréé ?

Quand le cursus de formation est validé par le formateur, une demande d'enregistrement est envoyée auprès du centre Bach en Angleterre. Chaque conseiller reçoit ensuite son numéro d'agrément ainsi qu'un code de pratique reprenant les règles de la profession.
Ses coordonnées sont enregistrées dans un annuaire disponible en ligne sur le site du Centre Bach. La recherche peut s'effectuer par département sur toute la France et même à l'international.

Sur ce répertoire, tous les conseillers inscrits sont connus comme «Bach Foundation Registered Practitioners» (Conseillers enregistrés "Fondation Bach"), et peuvent utiliser les lettres «BFRP» après leur nom ainsi que le logo du Centre Bach.

Il est également possible de trouver certaines coordonnées sur le site des deux seules structures accréditées qui organisent les différents niveaux de formation :

  • IFFACB (Institut Français des Formateurs agréés par le Centre Bach)
  • LPEFB (La Petite Ecole des Fleurs de Bach).

 

En conclusion

Comme pour beaucoup de pratiques au sein des médecines dites "alternatives", les Fleurs de Bach n'échappent pas à la confusion qui règne actuellement parmi l'offre proposée. Il n'est pas facile pour le client de savoir "qui est qui" et "qui fait quoi". C'est pour cette raison que le Centre Bach a mis au point un cursus de formation bien précis et différentes étapes de validation. Il serait dommage que la multiplication des offres présentent dans l'accompagnement au bien-être finissent par desservir nos belles pratiques.

Si nous voulons que de plus en plus de monde se tourne vers ces alternatives, en complément des approches plus conventionnelles de la médecine, les praticiens doivent s'engager à plus de transparence avec leurs clients. Cela passe par exemple par l'affichage de leurs diplômes et attestations de formation, une information claire des offres proposées au sein de leur site internet, le respect d'un code de pratique et le des obligations légales en rapport avec leur profession.

Agathe Gilbert, thérapeute certifiée du réseau Medoucine 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible