/ Maux et douleurs

La constipation : une pathologie dont on n’ose parler

Si des dizaines de millions de boîtes de laxatifs sont vendues en France chaque année, c’est bien que la constipation demeure une pathologie de masse, particulièrement chez les femmes (3 fois plus que les hommes).

Hors, les dommages causés par cette maladie, si elle est chronique, ne doivent pas être sous-estimés : risque d’irritation récurrente de la membrane intestinale avec délabrement de ses cellules, accumulation de toxines pouvant entrainer à la longue une intoxination de l’organisme responsable de céphalées ou d’acné, ralentissement du retour veineux généré par le poids des selles d’une part sur les grandes veines avec formation potentielle de varices et d’autre part sur le système génital des femmes pouvant engendrer ici des fibromes ou kystes.
Malheureusement, la prise sur le long terme de laxatifs, qu’ils soient naturels ou chimiques, deviennent à un moment indispensables pour aller à la selle, car si les organes n’ont plus besoin de travailler, ils finissent par s’arrêter définitivement.

Il est donc fortement recommandé de résoudre ce problème de transit. Et comme toujours en naturopathie, déceler la ou les causes! Véronique Thomazeau, Naturopathe du réseau Medoucine, nous donne les pistes pour détecter et traiter cette pathologie.

Mais avant tout, comment savoir si on est constipé?

Deux facteurs déterminent l’état de constipation : l’état des selles (rondes et dures et plutôt foncées) et notre ressenti après être passé aux toilettes (si on n’éprouve pas de libération, qu’on se sent lourd, gonflé, c’est qu’on est constipé).
Il faut savoir que solutionner un problème de constipation chronique peut prendre du temps car les étiologies sont aussi nombreuses que complexes.

Les causes principales de la constipation :

Les deux causes majeures sont les carences en fibres et en eau, car ce sont ces deux éléments qui vont permettre la fabrication des matières fécales. Mais il existe aussi d'autres raisons :

  • La sédentarité et le manque d’exercices physiques particulièrement au niveau abdominal rend atones les muscles lisses du colon qui ne se contractent plus assez
  • Le manque de lubrification du gros intestin causé soit par des régimes draconiens totalement dépourvus de graisses soit par l’abus de consommation de lipides de mauvaise qualité (charcuteries, et pâtisseries industrielles), entraine un dysfonctionnement biliaire
  • La carence en vitamines B due à une alimentation de produits industriels trop raffinés (pain blanc, pâtes blanches…)
  • La surcharge alimentaire en général va provoquer une dilatation des poches digestives et une baisse de contractilité. Attention à la surconsommation de céréales, même complètes
  • L’excès d’alcool fatigue le foie et peut provoquer la sclérose des muscles lisses du colon
  • L’utilisation de produits naturellement constipants (bananes, coins, myrtilles, riz blanc…)
  • Les effets d’une anesthésie comme la péridurale ou la prise d’antibiotiques
  • Les stress liés à des changements de vie, d’habitation…

Alors quoi faire?

Supprimer les causes ci-dessus et être très patient, le temps que l’intestin reprenne de la vigueur et se remette au travail tout seul.

  1. Manger des crudités aux deux repas et consommez les céréales (pâtes, riz, pain… ) bio et complètes, mais sans excès!
  2. Boire de l’eau plus que d’habitude et pendant les repas
  3. Faites quelques séries d’abdos tous les jours
  4. Supprimer toutes graisses industrielles et consommer une huile d’olive de qualité
  5. Pas de suralimentation ni de grignotage et suppression de tout aliment ou produit naturellement constipants (voir plus haut)
  6. IMPORTANT : adoptez la position la plus adaptée lorsque vous êtes sur le trône : surélevez vos pieds de 20 cm et penchez-vous en avant.

Pour vous aider de façon naturelle à remettre vos intestins au boulot, voilà quelques pistes que vous pouvez essayer jusqu’à ce que vous trouviez votre solution à vous!

  • Cure d’aloé véra : 1 cuillère à soupe de Jus d’aloé véra bio le matin à jeun et avant le diner (Pur Aloé)
  • Cure de chlorophylle : 2 gélules par jour de Chlorophylle Plus (MBE) au déjeuner
  • Cure de pissenlit (Superdiet) : 1 ampoule dans un verre d’eau le matin à jeun + aubier de tilleul (La Gravelline), 1 ampoule dans un verre d’eau 10 minutes avant le diner . Ne pas dépasser 1 mois.
  • Cure de psyllium blond (Nature & Partage)
  • Plantes à fonction émolliente : Mauve (Malva Sylvestris), Guimauve (Althaea officinale), Réglisse (Glycyrrhiza Glabra).

Et pour les crises aigues (non chroniques), essayez Benetransit Bio (Ortiz) à raison de 2 comprimés le soir accompagnés d’un grand verre d’eau. Testez sur 3 à 4 jours, pas plus.

Allez, courage, vous allez y arriver!

Par Véronique Thomazau, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.