Menu

Et si on devenait acteur de notre processus de guérison ?

Devenir acteur de son processus de guérison

En tant qu’être-humain, nous sommes l’usine physico-chimique la plus complexe qu’on puisse trouver sur cette Terre. Que ce soit le cerveau, la moelle épinière, le cœur, les muscles ou encore le système digestif, l’ensemble de notre système fait interagir de façon extrêmement intelligente et complexe, des milliards de molécules chimiques, d’ondes électriques et mécaniques.

On a cru pendant longtemps en Occident, que la santé ne reposait que sur le corps physique. Les études scientifiques montrent aujourd’hui qu’en réalité notre psychologie, nos pensées, nos émotions, notrgese cerveau dans son ensemble, ont un impact immense sur notre corps et notre santé. Qu’il s’agisse du stress, de l’anxiété, des phobies, de la dépression, du burnout, l’activité de votre cerveau a une influence déterminante sur leur apparition et leur intensité.

En d’autres termes, le CEO de cette usine ultra sophistiquée, c’est vous. La question qui se pose est donc : savez-vous comment gérer efficacement votre système, “votre usine” ? Savez-vous comment rester en bonne santé ? Savez-vous comment être en paix, joyeux, épanoui ?

Vous avez sûrement appris des tas de choses dans votre vie sur le monde qui vous entoure : l’histoire, la géographie, la physique, les maths. Tout ça, c’est passionnant. Mais connaissez-vous autant de choses sur le monde, le système que vous êtes ? Cette question m’a toujours fasciné. Et elle m’a poussé à aller chercher les connaissances, les expériences et les pratiques concrètes qui nous permettent à la fois de mieux se connaître, mais aussi de mieux fonctionner tout simplement.

Le meilleur de l’Occident

Dans un premier temps, je suis allé chercher le meilleur de l’Occident à savoir les sciences. J’ai fait notamment dix années de recherche en neurosciences. Les sciences du cerveau permettent de comprendre les mécanismes qui sont à l’œuvre lorsqu’on pense, lorsqu’on ressent des émotions, lorsqu’on prend conscience de notre corps. Mais bien plus que cela, elles permettent de voir et de comprendre l’impact de notre cerveau, en particulier de notre psychologie, sur notre santé. Elles donnent aussi de l’espoir en dévoilant la puissance de la plasticité cérébrale : la capacité que l’on a pour reconnecter notre cerveau différemment, pour se réinventer, pour sortir de nos addictions, compulsions et blocages. Elles étudient aussi la majorité des thérapies existantes aujourd’hui qui peuvent nous aider dans cette démarche. Et les neurosciences nous permettent de rigoureusement valider ou non leur efficacité selon les contextes et les personnes.

Le meilleur de l’Orient

Je suis aussi allé chercher le meilleur de l’Orient. J’y ai trouvé une compréhension très globale et profonde de notre système. Mais en plus, l’Asie a depuis des millénaires diffusé des méthodes actionnables, sur-mesure et qui permettent une autonomie totale pour tendre vers la santé et l’épanouissement au quotidien : pour devenir acteur et non plus spectateur dans son processus de guérison. Traditionnellement, le bon médecin chinois était celui qui n’avait pas de malades. En effet, il savait prescrire ce qui permettait à ses patients d’éviter la maladie, de garder un équilibre et une hygiène de vie propice à la santé. A titre personnel, je pratique le hatha yoga traditionnel et la méditation quotidiennement depuis de nombreuses années. Ma vocation est d’allier dans mon quotidien les atouts de ces deux mondes pour un maximum de bienfaits dans la vie des patients.

L’alliance Orient et Occident pour les bénéfices des patients :

Par le passé, j’ai étudié les effets de la méditation sur le cerveau humain à l’aide des outils d’imagerie cérébrale dans le cadre du projet européen le plus ambitieux sur ce sujet. J’ai pu contribuer à identifier scientifiquement certains des bienfaits notamment pour une meilleure gestion émotionnelle et l’augmentation des capacités attentionnelles.

Aujourd’hui, avec Camille Allene, docteure en neurosciences et yoga-thérapeute au sein de différents services des hôpitaux de Paris, nous constituons un guide théorique des éléments essentiels à connaître sur notre fonctionnement en tant qu’être humain. Ce guide est destiné au grand public, nous faisons un réel effort de vulgarisation pour rendre les neurosciences accessibles à tous. Nous sommes animés d’une volonté de comprendre et d’expliquer les effets thérapeutiques obtenus par différentes approches d’orient et d’occident.

Ce travail de recherche et de pédagogie est actionnable et pragmatique ce qui me permet d’en faire bénéficier des patients à travers ma seconde activité : des accompagnements individuels sur mesure.

Et si on devenait acteur de notre processus de guérison ?

Amina Filkins – Pexels

C’est dans ce cadre, que j’ai rejoint récemment le réseau Médoucine et l’ensemble de ses thérapeutes, qui proposent une prise en charge centrée sur le patient, différente et complémentaire de la médecine conventionnelle.

Mes accompagnements visent à :

1 – Co-construire une relation harmonieuse avec les patients qui leurs permettent d’avancer sereinement.
2 – Apporter aux patients de la compréhension sur les mécanismes notamment cognitifs, émotionnels et physiques qui sous-tendent leurs enjeux.
3 – Co-créer des solutions adaptées en s’appuyant sur les forces en présence.
4 – Implémenter les changements pertinents pour recouvrer une autonomie sur leur santé, leur joie et leur sérénité au quotidien.

Formé au coaching, je m’inspire aussi dans mes accompagnement de différentes approches connues telles que :

1) La thérapie Gestalt

Co-fondée au début du 20ème siècle par Max Wertheimer, Wolfgang Köhler et Kurt Koffka, cette approche donne les clés au patient pour être acteur de son processus de guérison. Elle se focalise sur l’expérience dans le présent comme catalyseur de changements positifs et conscients.

2) La thérapie comportementale et cognitive

Cette approche a émergé dans les années 1980. Cette thérapie permet l’utilisation de stratégies intellectuelles et comportementales pour permettre au patient de s’extraire de processus involontaires négatifs. C’est la thérapie la plus étudiée scientifiquement. Elle permet une meilleure connaissance de soi dans la théorie et la pratique.

3) La maïeusthésie

Fondée par Thierry Tournebise en 1977, cette approche permet d’accompagner le patient vers lui-même de façon douce, simple et efficace. Le principe est d’apaiser les blessures du passé avec bienveillance et pertinence à travers la parole et la reconnaissance de l’être dans son vécu.

4) La psychodynamique

Cette approche vise à aider le patient à comprendre, prendre conscience et prendre en main les mécanismes inconscients qui sous-tendent ses difficultés, qu’elles soient professionnelles ou personnelles.

Cet ensemble de méthodes thérapeutiques qui a fait ses preuves, les neurosciences et ma pratique personnelle de la mindfulness, de la méditation et du Yoga, me permettent d’allier au quotidien les bienfaits de l’Orient et de l’Occident pour les bénéfices du patient.

Par Marc Heidmann, psychopraticien et coach, certifié et validé du réseau Medoucine.

 

A lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Marc Heidmann A propos de l'auteur

Coach et Psychopraticien à Paris. Alliant rigueur des neurosciences, psychologie cognitive, sens pratique des techniques de coaching américain et richesse des techniques de soin orientales, Marc Heidmann dispose d'outils très complets. Le praticien combine différentes inspirations, occidentales et orientales, pour aboutir à un soin pertinent, qui apporte des éclairages sur soi-même et sur l’humain de manière plus globale.

Aucun commentaire
    Laisser une réponse