Menu

Comment s’imposer au travail ?

20 janvier 2023

S’imposer au travail… Voilà une formule intéressante!Longtemps pendant ma scolarité j’ai moi-même rêvé de pouvoir m’imposer davantage. Aujourd’hui j’accompagne régulièrement des personnes qui voudraient réussir à s’imposer plus, et tout comme je vais le faire ici avec vous aujourd’hui, je les invite d’abord à se demander ce que signifie réellement « s’imposer » lorsqu’ils utilisent ce mot…

Pourquoi vouloir “s’imposer” au travail ?

En tant qu’employé :

  • Pour être entendu :
    Parce que nous avons aussi de bonnes idées, que nous pouvons voir venir des problèmes qui pourraient être évités si les autres se taisaient une minute et nous écoutaient. (Ô, frustration que de s’entendre trop souvent penser « je vous l’avais bien dit !» lorsque le problème se présente)
  • Pour être reconnu dans son travail :
    Nous nous donnons du mal, mettons du soin dans ce que nous faisons, et cela n’est ni reconnu ni même remarqué. Sommes-nous seulement capables de dire aux autres « regardez ce que j’ai fait et ce que cela apporte » ?
  • Pour être tout simplement respecté :
    Lorsqu’on se voit imposer des horaires élargis non-contractuels ou du travail supplémentaire qui ne fait pas partie de nos attributions, mais que nous nous retrouvons à dire « oui, ok, pas de soucis ! » plutôt que « non, je ne peux vraiment pas » ou comme dirait Phoebe dans la série Friends « oh, j’aimerais pouvoir, mais je n’en ai pas envie ! » pendant que d’autres se la coulent douce, voire quittent le bureau plus tôt et ne sont pas le moins du monde inquiétés.

En tant que manager :

  • Pour toutes les raisons susmentionnées,
  • Pour être capable de gérer ses équipes et de les mettre au travail efficacement. Parce que cela fait partie de ce qu’on attend d’un manager et que si nous ne le faisons pas, nous ne serons pris au sérieux ni par nos équipes, ni par nos supérieurs.

Pour faire court, nous disons « s’imposer au travail » et nous voulons en réalité nous faire « entendre, reconnaitre et respecter au travail ».
Rien d’extraordinaire finalement.

Comment s'imposer au travail ?

Pexels

Alors, comment s’y prend-on ?

Lorsque je leur demande comment elles s’y prennent pour tenter de se faire entendre et respecter, les personnes que j’accompagne me font la liste des tentatives que j’avais moi-même mises en œuvre dans ce but :

  • Elles parlent plus vite. Et ne sont pas entendues ou comprises,
  • Elles parlent plus fort. Et ont droit aux regards ou/et remarques qui disent « mais calme-toi, ça ne va pas dans ta tête ou quoi ? » et ne sont ni entendues, ni respectées, ni réellement prises en compte. Pire encore, elles sont souvent perçues comme instables ou colériques.
  • Elles acceptent leur sort, se taisent docilement tout en ruminant intérieurement et en ravalant leur colère qui augmente un peu plus à chaque affront. Personne ne se rend même compte de tout ce qu’elles prennent sur elles.
  • Elles se plaignent à leurs collègues, leurs amis, leurs supérieurs, leur famille. Si il y a encore une bonne âme qui accepte de supporter leurs plaintes incessantes liées à leur frustration sans cesse alimentée et entretenue…
Comment s'imposer au travail ?

Pexels

Quelques bonnes pratiques

En vérité, toutes ces personnes (dont j’ai fait partie) ont une demande raisonnable :

  • Elles veulent un peu de respect (mais ne se l’accordent pas elles-mêmes),
  • un peu d’écoute (et donnent souvent l’impression plus ou moins fausse de ne pas écouter)
  • et de reconnaissance (qu’elles ne peuvent recevoir que de l’extérieur).

Ces trois demandes, nous les avons tous et parvenons plus ou moins bien à les recevoir. Pour vous offrir toutes les chances de finalement faire partie de ceux qu’on entend et qu’on écoute (peut-être même avec plaisir), il vous faudra d’abord donner aux autres ce que vous voulez recevoir :

Respect et sympathie

N’êtes-vous pas plus enclin à apprécier et à considérer quelqu’un qui vous est agréable ?

Souriez aux autres, ayez des attentions à leur égard. Montrez-leur qu’ils sont importants et qu’ils ont de la valeur. Vous leur donnerez ainsi davantage envie de vous rendre la vie plus agréable en retour.

Écoute active et intérêt sincères

Tout comme vous aimeriez être écouté, taisez-vous d’abord : écoutez.

Vérifiez ensuite que vous avez bien compris ce qui vous a été confié : reformulez « si j’ai bien compris, tu me dis que…/me demandes de… ».

Posez des questions pour montrer votre intérêt (imaginez-vous à la place de votre interlocuteur : que ressentez-vous ?). Et s’il vous est demandé, donnez votre avis en prenant soin de garder en tête ce que peut ressentir l’autre.

Signes de confiance et de reconnaissance réguliers et justifiés

Quand vous confiez une tâche à quelqu’un, faites-lui savoir que vous comptez sur lui et laissez-le gérer à sa façon. Prenez soin de lui laisser tout l’espace dont il a besoin pour se dire que vous lui faites réellement confiance et ne serez pas sur son dos à le surveiller.

Lorsque le travail est bien fait, même si ce n’est pas parfait, saluez les efforts fournis et les qualités du travail accompli. Vous pouvez glisser un axe d’amélioration si vous le souhaitez, prenez tout de même soin de mettre en valeur non pas ce que vous voulez voir disparaitre mais bien ce que vous souhaitez encourager.

Soyez généreux en compliments donnés. Remerciez les attentions et les gestes qui vous sont adressés comme vous aimeriez être remercié et complimenté lorsque vous faites les choses bien.

Limites claires exprimées de manière respectueuse, ferme et sans agressivité

Il s’agit d’assertivité : cela consiste à exprimer vos points de vue, besoins et limites sans pour autant sortir les crocs. Vous les ferez respecter en les respectant d’abord vous-même.

Dites « non » quand vous voulez dire « non ». Même si cela n’arrange pas celui qui demande, et même si vous craignez de vous sentir coupable ensuite.

Lorsque vous cédez face à une demande qui ne vous correspond pas, c’est en réalité à vous-même, à votre bien-être et à votre amour propre que vous dites « non » sans aucun ménagement. Vous voulez le respect ? Respectez-vous d’abord, vous le méritez.

Congruence

Quand je dis « oui », je ne fais pas « non » ; et quand je dis « non », je ne fais pas « oui ».

Tenez-vous loin de cette expression bien connue « faites ce que je dis et pas ce que je fais ». C’est en montrant l’exemple que vous donnerez aux autres l’envie de vous suivre et de vous écouter. C’est ainsi que vous leur inspirerez le respect.

Comment s'imposer au travail ?

Pexels

Motivez plutôt que d’imposer

En conclusion : respectez-vous pour être respecté, et motivez plutôt que d’imposer. Donnez ce que vous souhaitez recevoir, et vous verrez que les autres vous le rendront.
Vous vous crérez ainsi qu’à votre entourage une vie professionnelle plus simple et plus agréable.

Cet article touche à sa fin. Si vous souhaitez aller plus loin dans votre démarche et développer votre capacité à vous faire entendre, respecter et apprécier à votre juste valeur au travail comme dans votre vie quotidienne, je vous invite à prendre rendez-vous avec un spécialiste. Il saura vous aider et vous accompagner avec des méthodes et des exercices dessinés pour vous correspondre ainsi qu’aux situations que vous rencontrez.

Pour ma part, je propose aussi ce type d’accompagnements et serai ravie de vous aider à développer cette compétence. Vous méritez d’être entendu, respecté et reconnu dans votre travail et en tant que personne.

 

par Diane Korzine, praticienne en psychothérapie et coaching du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

Notez cet article !
Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Diane Korzine A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous