/ Au travail

Comment faire des micro-pauses à votre travail pour améliorer votre concentration et votre performance !

Le rythme de vie actuel et la sollicitation permanente montrent que notre capacité de concentration est en diminution. Les outils numériques et la consultation trop fréquente des écrans imposent à notre cerveau un surrégime de fonctionnement. Et lorsque nous rencontrons des difficultés à focaliser notre attention, notre efficacité se détériore. C’est en voulant lutter contre cette perte d’efficacité génératrice d’anxiété, de doutes et de peurs, qu’apparaissent la fatigue, l’augmentation du stress et à plus long terme l’épuisement.

Notre cerveau a besoin de vrais moments de déconnexion totale pour se recharger et digérer les informations reçues. Il faut apprendre à « débrancher » pour se préserver et maintenir son équilibre de vie.

Comment améliorer rapidement votre concentration et donc votre performance au travail ?

Par des micro-pauses de quelques minutes maximum, dont voici quelques propositions :

-          En position assise ou debout, la tête droite, les épaules basses, les mains posées sur vos cuisses, les pieds posés à plat sur le sol, les yeux fermés si votre environnement le permet :  pratiquez une respiration ventrale et écoutez votre respiration pour vous reconnecter à vous-même, percevez le rythme intérieur de votre respiration régulière en visualisant une image ou un paysage qui vous fait du bien et qui vous détend.

-          Amplifiez régulièrement votre respiration en faisant 3 à 10 respirations profondes qui vous apportent 30% d’Oxygène en plus et permettent à votre cerveau d’être mieux « nourri » et de mieux fonctionner, et si vous pouvez ouvrir une fenêtre, c’est encore mieux.

-          Si vous travaillez dans le bruit : isolez-vous dans une bulle imaginaire de lumière ou de couleur.

-          Toutes les heures, détachez votre regard de vos dossiers ou de votre écran d’ordinateur pour regarder au loin, observer l’environnement, bouger et vous étirer ou marcher quelques instants. Étirez-vous en imaginant être un arbre qui puise l’énergie dans ses racines et ses branches.

-          Si vos yeux deviennent sensibles et se fatiguent, effectuez l’exercice suivant : fermez les paupières, ouvrez-les, regardez le plus loin possible, refermez les yeux et faites bouger vos pupilles derrière vos paupières closes en regardant à droite / à gauche / en haut / en bas puis tournez dans un sens et dans l’autre sens, ouvrez les yeux très grands puis rétrécissez les pour les ouvrir à peine ; terminez en créant comme des petites coupelles avec vos 2 mains et en couvrir vos yeux fermés, coudes en bas pendant 2-3 respirations profondes puis lâchez les mains et rouvrez les yeux.

-          Pratiquez la cohérence cardiaque (David Servan Schreiber et Dr David O’Hare) appelée aussi le 3 – 6 – 5 : 3 fois par jour (matin, midi, soir), faites 6 respirations / minute soit inspirer sur 5 secondes et expirer sur 5 secondes, pendant 5 minutes, de préférence avant les repas.

Chargez l’application Respirelax (boule visuelle qui monte et descend) sur votre téléphone pour pratiquer facilement la cohérence cardiaque, reconnue dans de nombreux pays pour ses effets positifs sur l’équilibrage de notre système nerveux autonome.

-          Tapoter avec vos poings dans votre dos, juste au-dessus de la taille, de part et d‘autre de la colonne vertébrale, pour activer vos surrénales et relancer votre énergie.

-          Si vous ressentez des tensions ou des nœuds dans le haut de votre dos, prenez à pleine main un de vos trapèzes (muscle du haut du dos de chaque côté de la colonne vertébrale) et massez-le puis effectuez 2-3 cercles en avant avec votre épaule puis 2-3 cercles en arrière puis 2-3 croix (monter-descendre-devant-derrière), relâchez le trapèze et à nouveau, massez, tapotez, frottez. Faites de même de l’autre côté.

-          Si votre corps vous signale une tension, respirez calmement en vous concentrant sur la zone tendue puis déplacez votre attention de la zone impactée vers les zones non impactées, descendez votre attention vers vos pieds, remontez mentalement la détente tout le long du corps comme si vous le visitiez et en y associant une texture et une couleur qui vous font du bien, à l’instant présent, sans faire intervenir le mental et sans jugement.

-          Profitez de ces micro-pauses pour sourire à quelqu’un, exprimer vos émotions, vos besoins, faire des compliments, demander conseil, s’intéresser aux petits détails du quotidien de vos collègues, partager quelque chose avec vos collègues de travail pour créer du lien : une bonne adresse, une recette, … pourquoi ? Parce que toutes les études récentes montrent que lorsque vous n’exprimez pas librement votre identité au travail, vous perdez de vos capacités intellectuelles, de votre attention et de votre engagement. En France, nous cherchons souvent à préserver notre « vie privée » ce qui nous pénalise en efficacité.

-          Et enfin, vous pouvez diffuser une ou deux fois par jour quelques huiles essentielles dynamisantes ou relaxantes si votre environnement vous le permet.

Par Régine THOMET, naturopathe et sophrologue, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine