Menu

Connaissez-vous l’apithérapie ? Les trésors des abeilles pour renforcer l’organisme

15 janvier 2021

Les produits thérapeutiques de la ruche sont nombreux. Le miel en est le plus emblématique. Api signifie « abeille » en latin, il va de soi que la récolte de ces produits doit se faire dans le respect des précieuses abeilles et en préservant leur environnement fragilisé.
Découvrons les produits de l’apithérapie.

Le miel

C’est avant tout la nourriture principale des abeilles. Dans un environnement favorable, les abeilles en fabriquent plus que ce dont elles en ont besoin. C’est ce surplus que nous pouvons prélever. Les abeilles l’élaborent soit à partir du nectar des fleurs, soit à partir du miellat, substance sucrée produite par les insectes que les abeilles prélèvent sur les pins, sapins, épicéas…
Le résultat de cette récolte sera mis à maturation dans la ruche. Qu’il soit de fleurs ou de miellat, le produit final est composé :

– d’eau
– de glucides divers : majoritairement du fructose à index glycémique bas, mais aussi du glucose et du saccharose
– d’enzymes
– de quelques vitamines du groupe B
– de minéraux et oligo-éléments : leur densité dépend de la richesse du sol. Ce paramètre est relativement facile à contrôler, les abeilles ne s’éloignant jamais à plus de 3 km de la ruche.

Les trésors des abeilles pour renforcer l’organisme

Pexels

Le miel représente donc un apport énergétique hautement assimilable. Ses bienfaits thérapeutiques sont aussi nombreux : adoucissant des voies respiratoires, anti-infectieux, antiseptique en interne ou en externe mais aussi excellent cicatrisant de la peau.

Les miels les plus puissants sont le miel de thym et le miel de Manu ka, tous deux reconnus pour leurs vertus antibactériennes et cicatrisantes.

Afin de bénéficier leurs différents nutriments, variez les miels tout au long de l’année.

Faites aussi attention à la qualité du miel. C’est un produit qui est malheureusement très facile à falsifier et il n’est pas rare de trouver dans le commerce des miels coupés de sirops de sucre ou glucose. Privilégiez toujours l’appellation bio qui répond à une charte de qualité précise.

Le pollen frais

Récolté sur les étamines des fleurs, les abeilles l’amalgament en pelotes grâce au nectar contenu dans leur jabot. Cette substance ainsi enduite de leur salive est pour elles une nourriture complémentaire au miel. Il est composé :

– d’un peu d’eau
– de protéines (20 % en moyenne) dont des enzymes
– de lipides
– de glucides
– de vitamines du groupe B, des vitamines C, D et E
– de minéraux.

Le pollen est un véritable super-aliment de par sa richesse en antioxydants : polyphénols, caroténoïdes, vitamines, minéraux (Sélénium)…

Congelé à l’état frais, il est également riche en ferments lactiques et en fibres. La congélation permet de conserver tous les nutriments et c’est d’un produit “vivant” dont nous pouvons bénéficier. Il est revitalisant, tonifiant, il renforce nos défenses naturelles, régule notre système digestif et normalise notre flore intestinale.

Le pollen de ciste frais notamment est un merveilleux probiotique naturel. Mais d’autres pollens ont des vertus précieuses : le pollen de cerisier (à préconiser pendant la grossesse), le pollen de châtaigner (riche en Tryptophane, pour l’effet anti-déprime), etc.

Une cure aux changements de saisons est idéale : une cuillère à soupe par exemple au petit déjeuner ou au goûter en prenant soin de bien insaliver pour profiter de l’aspect probiotique.

Le pollen est également bienfaisant en cure de revitalisation, pour les personnes dénutries, les sportifs, les ados en croissance, les végétaliens, en cas de dysbiose intestinale.
Sachez que le pollen ainsi élaboré par les abeilles ne présente pas d’effet allergisant comme le pollen anémophile (porté par le vent).

Connaissez-vous l'apithérapie ? Les trésors des abeilles pour renforcer l’organisme

Pexels

La propolis

Il s’agit au départ d’une substance résineuse que les abeilles prélèvent sur les bourgeons des arbres, avant de la déposer dans la ruche pour la mélanger à de la cire et à des enzymes et obtenir ainsi une sorte de mastic visant à protéger la ruche des maladies et contaminations : propolis signifie en latin « défense de la cité ». Plus de 300 composés ont été identifiés !

Principalement :

– des flavonoïdes
– des composés phénoliques

La propolis a des propriétés antiseptiques (antibactériennes, antivirales, antifongiques, antiparasitaire), immuno-modulatrices, anti-inflammatoires, anti-oxydantes… Bref, c’est en quelque sorte un véritable “médicament” !

Par voie interne elle purifie, répare, protège (extrait à l’alcool, spray, poudre brute en gélules…). En application externe (cire d’abeille et propolis) sous la forme de baume de soin elle cicatrise et apaise. En soin préventif ou en cas de déséquilibre avéré, elle fait des merveilles.

Il existe différentes sortes de propolis. Les principales sont la brune (antibactérienne, antifongique) et la blanche, plus douce et surtout utilisée pour les voies respiratoires.
Là encore, attention à la provenance car le mode de récolte est primordial pour la qualité du produit : il faut choisir une propolis pure, récoltée sur grille et non une propolis de grattage car elle est nocive.

La gelée royale

Nourriture exclusive de la reine des abeilles pendant les premiers jours de sa vie, elle lui donne aussi une longévité exceptionnelle (5 ans contre environ 40 jours pour une ouvrière). C’est un produit de sécrétion qui se présente sous la forme d’une substance blanc nacré au goût acide.

Sa composition :

– eau
– protéines (10 %)
– lipides (5 %)
– glucides
– vitamines du groupe B
– oligo-éléments
– agents de croissance

lui confère des propriétés tonifiantes, stimulantes, antibactériennes, antivirales, et équilibrantes du système nerveux, particulièrement intéressantes pour les étudiants, les sportifs, les convalescents, les séniors. On la préconise en cas de manque d’énergie, de surmenage, d’affaiblissement général, ou tout simplement aux changements de saisons.

Il est recommandé de la consommer fraiche, de préférence le matin à jeun, en lui laissant le temps de fondre dans la bouche. Ou, si on n’aime pas le goût, mélangée à du miel.

Il est important de privilégier les produits d’origine biologique garants d’un élevage aux pratiques respectueuses.

Nous devons sauvegarder les abeilles, préserver leur bien-être et protéger notre environnement fragilisé. Le résultat de cette cohabitation harmonieuse est un écosystème pourvu d’une flore riche et fertile, nous permettant de bénéficier des trésors produits par des abeilles heureuses.

Par Inès Anciaès, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.

A lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Inès Anciaès A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous