Menu

Accueillir l’automne dans la joie

3 novembre 2021

Pourquoi ce titre ? Parce que ce n’est pas une évidence d’être heureux à cette période… On sait que l’automne est une saison compliquée pour nombre d’entre nous, un moment de l’année au cours duquel on constate une augmentation des cas de déprime (que l’on nomme TAS en français : Trouble Affectif Saisonnier). En cause : la baisse de luminosité, l’approche de l’hiver (surnommée « morte saison », tout un programme), le retour du froid. 

Guide gratuit

Mais puisque l’automne revient chaque année et qu’il est dommage d’être malheureux plusieurs mois par an, nous avons des solutions à vous proposer.

La luminothérapie

La première explication à cette baisse de forme automnale est la baisse de la luminosité. En effet, notre rétine, via le nerf optique, envoie l’ordre à l’hypothalamus de sécréter de la mélatonine à mesure que la lumière baisse. Cette hormone, responsable des cycles veille/sommeil, provoque donc un état de somnolence quasi permanent chez certaines personnes en automne et en hiver. Elles ont un besoin de dormir accru, de se replier sur elles-mêmes, ont des troubles de l’humeur, un dérèglement de l’appétit, une baisse de libido. Les symptômes d’un manque de sommeil, en résumé.

Une des solutions les plus efficaces est la luminothérapie. Concrètement, on s’expose à une lumière blanche, à large spectre, reproduisant celle du soleil. Un grand nombre d’appareils sont disponibles sur le marché, avec des designs pour tous les goûts, à des tarifs pour toutes les bourses. L’essentiel est de vérifier que l’intensité lumineuse est de 10000 lux au minimum et que l’appareil n’émet pas de rayons UV.

On s’expose 30 minutes par jour, le matin, à hauteur des yeux (dans la salle de bain, en prenant son petit-déjeuner ou encore en lisant son journal). La technique a des effets antidépresseurs scientifiquement prouvés, sans effets secondaires et à moindre coût.

Accueillir l'automne dans la joie

Unsplash

Le safran

Grâce à ses 2 actifs, Safranal et Crocine, qui inhibent la recapture de sérotonine, le Safran est recommandé dans les cas de dépression légère à modérée. Des études menées en double aveugle, contre placebo, prouvent que la prise quotidienne de 30 mg de Safran, est aussi efficace que certains traitements médicamenteux. 

L’intérêt de la plante, c’est d’avoir les mêmes effets qu’un anti-dépresseur léger sans entrer dans la spirale de la médication (à laquelle il n’est évidemment pas question de renoncer si le médecin le pense nécessaire), et de n’avoir aucun effet indésirable (seulement déconseillé aux femmes enceintes).

On se procure un safran de qualité (attention l’épice est chère, il peut y avoir des falsifications) et on fait une cure de 3 mois, éventuellement renouvelable.

L’alimentation 

S’il y a bien un moment de l’année où il faut soigner son alimentation, c’est l’automne. Parce que nous sommes ce que nous mangeons, on ne peut pas se sentir bien si on se nourrit mal.

Lorsque nous avons une alimentation équilibrée, notre organisme trouve les vitamines, minéraux, nutriments, oligo-éléments nécessaires à la fabrication des hormones, au fonctionnement harmonieux de notre appareil ostéoarticulaire et musculaire, ainsi qu’à l’équilibre de notre sommeil et de notre humeur.

Comment peut-on imaginer qu’en ingérant de la Junk Food sur un coin de bureau, on passera un bon après-midi ? Notre organisme a besoin de calories « vivantes » pour nous maintenir en forme et fabriquer, entre autres, les hormones du bonheur que sont les endorphines.

Alors, on se concocte un bon petit-déjeuner équilibré (à bas le sacro-saint mélange de céréales grasses et sucrées dans un bol de lait, et son pic de glycémie suivi d’une hypo en milieu de matinée qui nous laisse exsangue jusqu’à midi). On s’offre une jolie lunch box, si on ne déjeune pas à la maison, et on y met de belles et bonnes choses. Le soir, on prend le temps d’apprécier son dîner même s’il est léger, car il peut être rassasiant et réconfortant.

Si vous manquez d’idées, vous pouvez aller voir un.e naturopathe qui vous accompagnera dans cette réforme alimentaire.

Accueillir l'automne dans la joie

Unsplash

Les approches psychocorporelles

On parle de PPC pour toutes les pratiques qui considèrent l’être humain dans sa globalité, corps et esprit intimement liés. On y trouve la sophrologie, le yoga, le shiatsu, le tai chi chuan, le qi qong, l’EMDR, le biofeedback, la gestalt thérapie, la réflexologie et j’en passe.

Offrez-vous une ou plusieurs séances mensuelles de la pratique de votre choix (le praticien compte beaucoup aussi, il faut que le « courant passe » comme on dit). Cela vous fera du bien physiquement, vous vous y réchaufferez et calmerez les effets métaboliques du stress ; et cela vous aidera mentalement, en travaillant sur vos émotions, à accepter cette saison et à y trouver du bien-être.

Un.e praticien.ne holistique saura vous aider à vous sentir bien à l’instant T mais aussi à apprécier chaque moment pour ce qu’il est. Ce qui ne vous empêchera pas d’avoir une saison favorite, mais de l’attendre et de l’espérer avec sérénité.

Un mental positif

Ce que les anglo-saxons appellent le Mindset, littéralement « la configuration de l’esprit », cette façon de voir le verre à moitié plein, est indispensable. Elle l’est toute l’année me direz-vous, mais à plus forte raison en automne. 

Réjouissez-vous des couleurs des feuilles qui offrent un spectacle parfois somptueux ; et lorsqu’elles sont toutes au sol, plutôt que d’y voir un signe désolant, remarquez comme le vent les fait tournoyer joliment. Surtout, souvenez-vous que l’arbre a besoin de se régénérer avant d’en refaire de plus belles au printemps.

Et puis c’est le moment de l’année où l’on se met au chaud à l’intérieur. C’est vrai, on ne passe plus de longues soirées dehors à profiter de la douceur des températures mais en automne, on se pelotonne chez soi, seul ou à plusieurs, avec une boisson chaude et de longues retrouvailles au coin du feu. C’est la saison des châtaignes et des tournées de gaufres.

Bientôt, le retour des soirées raclette et autres menus hivernaux, bientôt les illuminations, bientôt les cadeaux. Et si vous détestez les fêtes, les illuminations et la frénésie de Noël, dites-vous que certains les aiment plus que tout (on connait tous des personnes qui mettent des chants de Noël en fond sonore dès le 1er novembre) et réjouissez-vous pour eux. Leur bonheur sera contagieux.

Accueillir l'automne dans la joie

Unsplash

 

J’espère qu’en appliquant ces quelques « recettes », vous vous réconcilierez avec cette saison de l’Automne. Elle n’existe que parce qu’il existe le Printemps, comme le jour n’est que parce qu’il y a la nuit, ou le noir avec le blanc, le chaud et le froid. Pensez au signe du Yin et du Yang, ces deux virgules noire et blanche enchâssées, contenant chacune respectivement un point blanc et un point noir ; et signifiant que rien n’est jamais tout l’un ou tout l’autre, et que chacun contient « le germe de l’autre ».

Bel Automne à Toutes et Tous !

 

par Emmanuelle Cossu, réflexologue recommandée du réseau Médoucine.

Trouvez un réflexologue recommandé près de chez vous sur Médoucine.

À lire aussi :

Notez cet article !
Emmanuelle Cossu A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous