Prenez RDV avec un thérapeute sélectionné et validé

Intolérance au lactose

Intolérance au lactose illustration

Qu'est-ce qu’une intolérance au lactose ?

Le lactose est un glucide présent dans le lait, c’est pour cette raison qu’on le considère comme le sucre du lait. Il est aussi présent dans certains produits laitiers (yaourt nature, crème, beurre...). Ce glucide ne peut pas être digéré par l'intestin à l'état brut, c’est pourquoi il doit d’abord être digéré par une enzyme intestinale : la lactase (un mélange de glucose et de galactose, deux types de sucres), qui est censée assurer la bonne dégradation du lactose.

 

Le taux de cet enzyme est élevé chez les nouveau-nés, puis décroît avec l'âge de façon plus ou moins importante en fonction des individus. Ainsi, chez certains individus adultes, le taux n'est plus suffisant pour permettre une dégradation complète du lactose, ce qui donne lieu à une prolifération de bactéries au sein de l’intestin. Une personne intolérante au lactose souffre d’une déficience en lactase, qui entraîne des troubles digestifs à la consommation de produits laitiers. Puisque le corps de la personne intolérante est en déficience, le lactose arrive dans l’intestin dans un état normal, sans être dégradé, expliquant ainsi les douleurs.

 

Les symptômes de l'intolérance au lactose

 

L’ingestion d’une trop grande quantité de lactose peut donc provoquer plusieurs symptômes digestifs :

  • Ballonnements.

  • Douleurs ou crampes abdominales.

  • Flatulences.

  • Diarrhées.

 

Ceux-ci varient en fonction des individus et sont souvent synonymes d’une intolérance au lactose. Ces troubles spécifiques peuvent être associés à des symptômes communs (mal de tête, fatigue, douleurs aux articulations, douleurs musculaires…).

 

Pourquoi l’intolérance au lactose apparaît ?

 

Selon les âges, l’intolérance au lactose peut être différente et sont extrêmement rares chez le nourrisson.

Chez l’adulte, l’intolérance à la protéine du lait se développe au fil du temps. Deux causes sont régulièrement cités par les études menées. La première cause de l’intolérance au lactose est l’évolution génétique et naturelle du corps qui diminue la présence de lactase dans le système, on parle alors d’alactasie primaire. La seconde source d’intolérance au lactose est la dégradation de la muqueuse intestinale liée à des pathologies variées (Maladie de Crohn, allergie au gluten, dyspepsies, gastrites, hernie hiatale, cancers…)  

En raison de la similarité des symptômes, il ne faut toutefois pas confondre intolérance au lactose, allergie au lait et syndrome de l’intestin irritable.

 

Les pratiques recommandées les mieux démontré

Naturopathie : le naturopathe peut aider l'individu souffrant d'intolérance au lactose à réadapter son alimentation afin d'éviter les carences et les frustrations.

Intolérance au lactose : Prenez rendez-vous en ligne

Fermer

Si vous êtes intolérant au lactose, nous pouvons vous recommander de :
 

  • Trouvez des aliments contenant du calcium afin de compenser et de limiter les risques d’ostéoporose.
     
  • Consommez des laits hydrolysés, qui contiennent moins de lactose.
     
  • Consommez des aliments ou des compléments alimentaires contenant de la lactase.

Ne pas consommer de lait pendant une dizaine à une quinzaine de jours permet, dans la plupart des cas, de repérer ou non une intolérance au lactose comme facteur de troubles de la digestion. Un sevrage utilisé par beaucoup pour détecter une possible intolérance avant de consulter. Durant cette période, il s’agit d’éliminer l’ensemble des produits contenant du lait et observer une éventuelle apparition de symptômes.

Swagerty Jr, D. L., Walling, A. D., & Klein, R. M. (2002). Lactose intolerance. American family physician, 65(9), 1845-1850.

 

Marteau, A., & Marteau, P. (2005). Entre intolérance au lactose et maldigestion. Cahiers de Nutrition et de Diététique, 40, 20-23.

 

Gendrel, D., Chemillier-Truong, M., Dupont, C., & Chaussain, M. (1991). Douleurs abdominales et intolérance au lactose chez le grand enfant. In Annales de pédiatrie (Vol. 38, No. 10, pp. 692-694). Expansion scientifique publications.

 

Birge Jr, S. J., Keutmann, H. T., Cuatrecasas, P., & Whedon, G. D. (1967). Osteoporosis, intestinal lactase deficiency and low dietary calcium intake. New England Journal of Medicine, 276(8), 445-448.

 

http://www.doctissimo.fr/nutrition/allergie-au-lait-de-vache/intolerance-lactose

Prenez RDV avec un thérapeute sélectionné et validé

ex : Acupuncture, Henri Dupont, Maux de tête
;
Découvrez nos consultations à Paris Lyon Marseille Lille Bordeaux Nantes