Blog medecine douce

Respiration, la première étape pour accéder au bien-être intérieur


Repiration

Le bonheur, la sérénité, l’harmonie, la quiétude, la « zenitude »… autant de mots qui se retrouvent sur le chemin de notre recherche du bien-être. C’est donc à l’intérieur de nous qu’il faut explorer pour accéder à cela… et quand tout va bien à l’intérieur, c’est aussi visible à l’extérieur !

La respiration est la clé

Une des clés de ce travail (car cela reste un « travail ») est accessible à tout moment : la respiration. La pratique est aisée, l’art est difficile ! Et si vous commenciez dès maintenant ? Investissez une première minute : respirez consciemment, sentez ce qui se passe en vous et entamez votre « aventure intérieure ».

Plusieurs études scientifiques ont déterminé les différentes interactions entre la respiration et notre fonctionnement physique et psychique :

  • L’activité de nombreuses régions cérébrales oscille au rythme de la respiration. Ainsi, à l’inspiration, par exemple, nous mémorisons mieux et nous sommes plus intuitifs (équipe du neuroscientifique américain Jay Gottfried - université Northwestern)
  • La respiration participe à la construction de notre conscience corporelle qui nous permet de sentir notre corps sans avoir à vérifier qu’il est bien là, en train de vivre ce que nous ressentons (équipe d’Olaf Blanke – Université de Genève).
  • Le rythme cardiaque est influencé par le rythme respiratoire et permet, lorsqu’il est « cohérent », d’activer le système nerveux parasympathique (le calme opposé à la réaction que nous pouvons avoir face à un danger)… de façon mécanique.

Commencez à appréhender les bienfaits de la respiration dès maintenant !

Vous pouvez pratiquer un exercice de cohérence cardiaque, qui vous permettra d’accéder au calme (réponse physiologique du système nerveux à la suite de l’exercice).

La méthode du 365

Cette méthode du Dr David O’Hare peut suffire à la majorité des personnes désirant engager une première démarche de mieux-être dans leur vie :

  • À faire 3 fois par jour (matin, midi, après-midi)
  • S’installer confortablement et respirer 6 fois par minute (5 secondes à l’inspiration, 5 secondes à l’expiration), de préférence par le nez et au niveau abdominal
  • Et le faire pendant 5 minutes

Equilibre

Observer ses sensations

L’étape suivante est l’observation équanime de vos sensations (sans jugement ni interprétation par rapport à ce que vous connaissez), avec la respiration comme support.

Vous pourrez alors percevoir les mouvements qui s’opèrent en vous lorsqu’une émotion surgit, induite par un événement extérieur (une situation particulière, une personne) ou tout simplement par vos pensées (rappel du passé, anticipation de l’avenir). Ce sera alors à vous de décider comment agir… en toute conscience des faits.

Je vous invite à respirer

Si possible par le nez, selon vos possibilités du moment… en portant attention aux sensations que provoquent le souffle qui entre et qui sort… l’air frais à l’inspiration… l’air un peu plus chaud à l’expiration… les mouvements de votre corps avec cette respiration … peut être vos pensées qui vous rattrapent et reprennent le dessus… mais avec patience, vous y revenez… le souffle qui entre et qui sort… et les sensations du corps par une observation curieuse mais équanime…

Appliquez cela au quotidien

Pour débuter, dans vos tâches habituelles (douche, se laver les dents, faire la vaisselle)… puis profitez mieux des bons moments (famille, amis, loisirs, sport). Avec l’habitude, vous pourrez alors y travailler lorsque vous vous sentez submergé par l’émotion, lorsque vous avez l’impression d’être dans une impasse.

N’hésitez pas à vous faire accompagner dans un premier temps par un praticien formé à la sophrologie, la méditation ou la pleine conscience. L’accompagnement fourni vous apportera l’autonomie nécessaire à une pratique quotidienne et adaptée à vos besoins. Laissez-vous guider par votre respiration vers votre bien-être intérieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible