Menu

Nos émotions peuvent-elles nous rendre malade ?

26 janvier 2022

De nos jours, il n’est pas rare de considérer le lien entre nos maux et nos émotions. De façon générale, il a été constaté scientifiquement que les émotions ont un effet sur l’organisme. On appelle cette double interaction corps-émotion, la psychosomatisation. Même si la médecine traditionnelle accepte que 75% des maladies sont psychosomatiques (l’urticaire, l’ulcère d’estomac, le colon irritable, l’anorexie mentale, les céphalées de tension…), bien des gens se sentent incompris voir insultés lorsqu’on leur dit que leur maladie est psychosomatique car ils l’interprètent comme imaginaire, ou mentale… Voyons d’un peu plus près quelles sont les étapes de ce mécanisme et à quel moment on peut parler de psychosomatisation ?

Guide gratuit

Les émotions et le décodage mental

Tout individu, homme ou femme, adulte ou enfant, ressent à tous moments de sa vie des émotions qui lui sont propres. Ces émotions purement subjectives peuvent être ressenties de façon positive ou négative, être agréables ou désagréables et procurer des plaisirs ou des frustrations. En termes plus scientifiques, ces émotions agissent comme un stimulus susceptible de provoquer une réaction chez l’individu.

A partir du moment où une personne a ressenti une émotion, c’est à dire qu’elle a reçu un stimulus, son cerveau va la décoder. Le but étant de définir cette émotion et de la classer dans telle ou telle catégorie selon des critères psychologiques qui sont propres à chaque individu :

Émotions Positives (Amour)

  • agrément
  • joie
  • gaieté
  • créativité
  • enthousiasme

Émotions Négatives (Peur)

  • angoisse
  • colère
  • critique
  • jugement
  • autorité

Tout ce processus de décodage des émotions vécues par la personne passe au travers d’une analyse mentale à la fois consciente et inconsciente.

Nos émotions peuvent-elles nous rendre malade ?

Unsplash

Le message

Une fois le stimulus reçu , l’émotion ressentie devient un message envoyé depuis son lieu de création, le mental (l’émetteur), vers le reste du corps physique (le récepteur).

Il est important de considérer que le message ne va pas n’importe où dans le corps. Dans des disciplines telles que le Qi Gong ou l’Énergétique Traditionnelle Chinoise, l’approche relie nos émotions à nos organes. Ainsi, il est dit que la colère est celle du foie ; la tristesse est l’émotion liée aux poumons ; l’angoisse et les soucis nouent l’estomac ; la peur est associée aux reins et la joie est l’émotion du cœur.

La réaction

Le message envoyé par le mental arrive dans le corps physique à la place qui lui revient. Ensuite, une réaction se produit dans l’organe ou la partie du corps qui le reçoit. Cette réaction peut prendre des formes diverses (réponses verbales, actes, ou absences de réaction) considérées comme appropriées ou non à une situation donnée.

Exemple : Deux amies sont sorties pour diner au restaurant. L’une d’entre elles se rend compte qu’elle est gênée par un courant d’air qui lui refroidit la nuque. Pourtant, lorsque le serveur arrive pour prendre la commande, elle n’ose pas demander à changer de table par peur de déranger. Elle se sait un peu fragile de la gorge mais elle passera sa soirée à prendre sur elle. Deux jours plus tard, elle dira : “J’ai attrapé un coup de froid”.         

Nos émotions peuvent-elles nous rendre malade ?

Unsplash

Quand peut-on parler de psychosomatisation ?

On peut dire que le processus correspond à une réaction d’intériorisation. L’individu vit une même émotion négative répétée et il est dans l’incapacité de réagir et d’exprimer sincèrement ce qu’il ressent, soit verbalement, soit par des actes. L’émotion répétée crée une surcharge émotionnelle (négative) qui n’est pas évacuée. Elle finit par s’installer profondément dans la partie du corps où elle a été envoyée. Le déséquilibre organique ainsi créé fait que le “terrain” devient favorable à d’éventuels maux. La combinaison de ce déséquilibre énergétique et de cet affaiblissement organique permet au trouble de s’installer et de devenir réel. L

Lorsque notre corps nous parle par l’entremise d’un malaise, c’est dans le but de nous aider à devenir conscient que nous entretenons une façon de penser, une attitude qui nous empêche de nous aimer pleinement, de nous accepter tels que nous sommes. Chaque jour, nous pourrions exprimer pleinement nos besoins, nos frustrations afin de nous libérer des émotions chargées qui nous pèsent.  Et s’accorder un peu plus de temps à soi pour être et faire preuve d’Amour envers nous-même…

“Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier” Sagesse Tibétaine

 

par Philippe Piou, praticien en réflexologie recommandé du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien en réflexologie recommandé près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

 

5/5 - (3 votes)
Philippe Piou A propos de l'auteur
1 commentaire
  • Françoise
    26 janvier 2022 à 21 h 48 min

    Très bel article. Bien détaillée et expliquée très clairement. On voit que l’auteur a une très bonne connaissance du sujet évoqué et qu’il doit appliqué ses conseilles avec bienveillance sur lui et son entourage. Personnel et professionnel. Mes amies on également trouvé cet article très pertinent et trouvé le site Médoucine riche d’enseignement. 😀 .
    Merci Philippe PIOU

    Répondre
Laisser une réponse

Prendre rendez-vous