Menu

J’arrête de vouloir réussir ma vie pour enfin vivre !

20 juillet 2022

Guide gratuit

Le problème dans le fait de vouloir réussir sa vie, c’est que derrière cette affirmation, il y en a une autre. « Ma vie n’est pas comme celle que je voudrais ». Or, nous n’avons pas une vie, mais nous sommes la vie. Chercher à changer ma vie revient donc à chercher à me changer. Et si vivre mes émotions, les événements qui se présentent à moi, avec courage et humilité, me permettait de me sentir vivante ? Et si mes joies, mes réussites prenaient racine dans mes peurs et mes manquements ?

Réussir sa vie, un problème ?

Quand je cherche à réussir ma vie, je nourris l’idée que je ne la réussit pas. Chercher à faire les choses pour réussir sa vie alimente tout ce que je trouve insupportable dans ce que je vis. Et c’est ainsi que les choses inconfortables se répètent et s’amplifient. Ce contre quoi je résiste, persiste !

Hélas, au grand dam de la condition humaine, nous ne pouvons pas éliminer tout ce qui nous accable à nos yeux pour ne garder que les bons moments. L’ombre n’existe pas sans la lumière, on le sait tous… Mais pourtant, quand on l’applique à notre vie, à nos émotions, cela nous dérange.

Qu’est ce qui fait notre originalité ?

C’est l’extraordinaire faille créée par un énorme besoin d’être aimé qui m’a amené à ce que je suis aujourd’hui. Et c’est ce que les gens apprécient chez vous également !

Alors soyez fière de vos blessures, de vos failles  ! Toutes ces expériences que vous vivez font les couleurs de votre personnalité, la richesse et l’originalité de votre manière de voir la vie. Evidemment cela n’enlève en rien la douleur des blessures. Ça n’enlève pas non plus les actes parfois impardonnables posés sur vous, ni même ceux interdits par la loi. Mais la vie est. La vie est en vous y compris dans les choses douloureuses. Vouloir annuler cela, revient à vouloir annuler la vie en vous.

J'arrête de vouloir réussir ma vie pour enfin vivre !

Pexels

Nous les humains, nous adorons la stagnation  !

Même si ça me fait mal de l’écrire, j’en fais autant les frais que vous ! Nous adorons ne pas avoir le choix. Et oui ! Car cela nous dédouane de notre responsabilité. “Si tu crois que j’avais le choix !” Quand je passe mon temps à observer ce qui ne va pas dans ma vie, je fais le focus sur un angle. Un seul angle. Il suffit parfois de changer cet angle pour remettre du mouvement dans notre façon de voir les choses. Décalez vous du tout petit trou réducteur à travers lequel vous posez votre regard. Vous avez alors au moins le choix entre 2 manières de voir les choses. Et là avec vous, je peux commencer à prendre la responsabilité du choix que je fais. J’ai le choix de voir ma vie sous cet angle plutôt qu’un autre.

J'arrête de vouloir réussir ma vie pour enfin vivre !

Pexels

Osons toucher nos limites  !

Pourquoi je ne m’autorise pas à baisser les bras face à cette vie que je ne réussis pas selon moi ? Parce que ça fait mal à l’ego. Et cela me met face à mon orgueil. La douleur s’exprime avant tout dans le corps. Et oui, la douleur de la colère, du dénis, de la jalousie, nous rappelle que nous sommes vivants et que nous avons des limites. Et ce, tout autant que la joie, la grâce ou l’amour.

Nous ne pouvons pas être parfait dans tout. Nous ne sommes que des humains. Oui, c’est banal à crever de dire cela… Mais c’est un fait. Et même si les mouvements autour de la spiritualité essayent de nous faire croire le contraire. Regardons les choses objectivement. Dans la diversité de toutes les croyances qui existent sur cette terre, quel point commun avons nous tous ? Nous sommes tous des humains.

J'arrête de vouloir réussir ma vie pour enfin vivre !

Pexels

Réussir sa vie sous entend qu’il y a un but à atteindre. Mais la vie est. Quoi qu’il arrive la vie circule, coule en nous. Réussir sa vie reviendrait donc à faire une course dans le vide, sans objectif. Aucun sportif n’accepterait de courir sans qu’il n’y ait de ligne d’arrivée. Vu comme ça, ça paraît absurde. Finalement chercher à avoir une autre vie, nous empêche de nous développer puisque ça nous éloigne de nous.

Alors, déculpabilisons nous de nos failles, de nos manquements, de nos émotions inacceptables à nos yeux. Revenons à la vie ! Nous n’avons pas d’autre chemin que celui que nous sommes en train de vivre. Et rassurez vous ! Nous y sommes ensemble sur ce chemin. Nous y sommes tous ! Je dis bien “tous”. Peu importe votre niveau de conscience, de respect de la nature. Peu importe si vous êtes végétarien ou non. Peu importe si vous êtes en colère ou si vous faites de la méditation. Nous y sommes tous sur ce chemin, car nous avons ce point commun qu’est la vie. Faisons comme nous sommes. Faisons ce que nous savons faire de mieux : Être Nous. Soyons ces humains inconstants, pleins de dualité. Partons du principe que le but est déjà atteint, car le but est d’expérimenter la vie.

 

par Éléonore De Lardemelle, praticienne en shiatsu du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien près de chez vous sur Médoucine.

À lire aussi :

5/5 - (1 vote)
Eleonore Delardemelle A propos de l'auteur
3 Commentaires
  • Koenig
    15 novembre 2022 à 17 h 41 min

    Merci pour cet article ! 🙂

    Accueillir nos ombres et notre lumière, s’accueillir pleinement, sortir des injonctions que l’on entend depuis notre enfance, reprendre confiance en qui nous sommes… Cela semble si simple, et en même temps c’est un vrai travail d’orfèvre, si essentiel pour enfin se reconnecter à soi 😉

    Aurélie Koenig
    https://www.aureliekoenig.com

    Répondre
  • Carole
    20 juillet 2022 à 16 h 00 min

    Merci pour ce bel article, si vrai et qui mérite d’être rappelé… ! L’acceptation de ses émotions et de son ressenti est parfois tellement difficile. Cela me fait penser au syndrome prémenstruel qui permet de se recentrer sur soi, ses préoccupations, et qui fait partie d’un cycle pour mieux s’élancer par la suite 🙂

    Répondre
    • eleonore de lardemelle
      4 août 2022 à 10 h 57 min

      C’ets bien cela ! On a trop tendance à vouloir être mieux. Ce qui fini par nous faire oublier l’importance des moments moins confortables. Ces moments ou contre temps parfois très compliqués à gérer sont aussi là pour faire remonter les émotions non traîtées durant notre enfance. Nos émotions nous ramènent à la vie !

Laisser une réponse

Prendre rendez-vous