Menu

État dépressif : comment l’identifier et en sortir ?

19 avril 2021

Vous vous sentez déprimé, d’humeur maussade, pas dans votre assiette et vous en avez assez ? Vous vous demandez si vous ne faites pas une dépression (au sens clinique du terme) ? Mais comment différencier un état dépressif passager d’une dépression sévère ? Et comment s’en sortir ?

Comment identifier un état dépressif

De quoi parle-t-on ?

Il existe sous l’appellation “dépression” différents types d’atteintes et de niveaux de gravité différents. On pourrait presque dire qu’il y a autant d’états dépressifs que de personnes en situation d’état dépressif. Mais comment savoir si vous êtes atteint d’un état dépressif sans pour autant souffrir d’une dépression (clinique) majeure.

État dépressif : comment l’identifier et en sortir ?

Pexels

Quels effets ?

Selon la classification de référence de l’OMS (le CIM-10), les effets d’un épisode dépressif caractérisé doivent :

  • être présents durant une période minimum de 2 semaines, et chacun d’entre eux à un degré de sévérité certain, presque tous les jours
  • Avoir représenté un changement par rapport au fonctionnement antérieur (professionnel, social, familial)
  • Induire une détresse significative.

Quels sont les troubles :

Au moins 2 effets principaux parmi les suivants :
  • Humeur dépressive
  • Perte d’intérêts, de motivation, abattement
  • Perte d’énergie
  • Augmentation de la fatigabilité
Au moins 2 autres des effets suivants :
  • Trouble cognitif : concentration, attention réduite
  • Diminution de l’estime et la confiance en soi, dévalorisation
  • Sentiment d’inutilité et culpabilité,
  • Idées négatives et pessimistes du futur
  • Idées noires, suicidaires
  • Troubles du sommeil (insomnies ou hypersomnies)
  • Évolution du poids

Il arrive aussi que l’état dépressif apparaisse sous une forme masquée, notamment chez les personnes qui ont du mal à exprimer leurs états émotionnels. L’état dépressif peut alors apparaître sous la forme de troubles de la sexualité ou des troubles psychosomatiques tels que :

  • Douleurs dorsales, musculaires,
  • Baisse d’énergie ou hyperactivité,
  • Troubles digestifs, etc.

État dépressif vs. dépression (clinique) majeure

Ce qui différencie l’état dépressif caractérisé d’une dépression majeure (au sens clinique du terme) est l’importance des symptômes ainsi que leur durée et leur retentissement.

Dans le cas d’un état dépressif, le retentissement sur le fonctionnement général est léger. Vous rencontrez des difficultés à poursuivre vos activités ordinaires et sociales, mais avec un effort supplémentaire, elles peuvent être réalisées. Cet état peut durer plusieurs semaines, mais finit par s’estomper. Vous pouvez encore profiter de certains moments avec vos proches, trouver du plaisir, rire, réaliser les activités qui vous plaisent, trouver un brin d’énergie.

La dépression majeure (clinique) est beaucoup plus complexe, elle va bien au-delà de ce que la majorité des gens peuvent croire. Tout devient impossible. L’abattement est tel que même les moments de plaisir ne peuvent plus être réalisés. Plus rien ne fait rire, l’état dépressif et de morosité dure plus longtemps et à tout instant. Le simple fait de devoir se lever, se nourrir, se laver est une épreuve. Même les activités de loisir, rire, voir des amis deviennent impossibles.

État dépressif : comment l’identifier et en sortir ?

Pexels

Comment prévenir l’état dépressif:

Il existe plusieurs possibilités pour se sentir mieux. Le point principal est de ne pas se laisser sombrer et s’accrocher à ce qui peut provoquer du plaisir.

  • La première étape est de maintenir un rythme de vie sain:
      • Avoir une alimentation équilibrée: votre alimentation est essentielle pour votre état psychologique. Limitez les aliments sucrés et gras et abusez des fruits et légumes, oléagineux…
      • Respect du cycle circadien c’est-à-dire maintenir des heures fixes de lever,  des 3 repas, du coucher.
      • Pratiquer une activité sportive régulière (permet la sécrétion d’endorphine et de dopamine, appelée hormone du bonheur)
      • Supprimer la consommation d’excitants et de substances addictives
  • Mais aussi de maintenir une vie sociale enrichissante
      • Sortir quotidiennement et si possible dans la nature
      • Maintenir les relations sociales au maximum ( même en visioconférence si vous êtes confiné)
      • Partager des moments de plaisir avec sa famille, son couple
  • Maintenir le plaisir
      • Réaliser des activités calmes et reposantes: méditer, lire, prendre un bain, faire une activité manuelle ou artistique
      • Réaliser au moins une activité plaisir pour vous par jour
      • Rire : avec votre entourage, un film, un livre, un spectacle…
  • Se faire aider

Il existe plusieurs approches pouvant vous accompagner lors d’un état dépressif, je vous en propose ici une partie :

      • La psychothérapie qui permettra de comprendre ce qui se joue en vous et comment dénouer cette situation et ne pas la reproduire
      • Les approches cognitivo-comportementales dont l’hypnose ou la sophrologie qui vous permettront d’identifier les émotions sous-jacentes, de reprendre contact avec vous-même, retrouver un état d’apaisement et envisager de nouvelles perspectives.
      • Les approches psycho-énergétiques telles que l’EMDR ou l’EFT, techniques de libération émotionnelle, permettant de lever les blocages émotionnels liés à des événements passés, présents ou futurs.

En cette période de pandémie, notre équilibre mental est mis à dure épreuve et il n’est pas toujours facile de savoir si cet état est normal et passager ou bien relève d’une véritable désorganisation. Si tous ces chamboulements sont extrêmement déstabilisants, heureusement  de nombreuses approches peuvent nous aider à faire le tri dans nos pensées, y voir plus clair, et surtout trouver une nouvelle vision de notre vie en s’appuyant sur les ressources que nous découvrons lors de ce cheminement avec l’aide du thérapeute.

Par Juliette Phillips, psychologue-sophrologue certifiée et validée par le réseau Medoucine

A lire aussi :

Trouvez un psychopraticien certifié près de chez vous.

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Juliette Phillips A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous