Menu

Auto-détermination et auto-actualisation en psychologie 

29 juillet 2022

En psychologie, l’auto-détermination et l’auto-actualisation sont centraux dans la pratique. Ce sont notamment eux qui permettent à une personne d’évoluer et d’aller dans la direction souhaitée…

Guide gratuit

Comprendre l’autodétermination et l’auto-actualisation

L’autodétermination, c’est pouvoir choisir librement sa manière de vivre, de penser et d’agir. On fait référence aux besoins psychiques de l’être humain. En lien avec la non-directivité. L’autodétermination permet l’auto-actualisation qui se trouve au sommet de la hiérarchie des besoins, après que les besoins fondamentaux du corps et de l’ego ont été satisfaits. 

La tendance à s’actualiser aussi pleinement que possible est une pulsion de base… Une pulsion de réalisation de soi.  Les personnes qui s’auto-actualisent sont celles qui s’épanouissent et font tout ce dont elles sont capables. Cette pulsion de réalisation de soi se réfère au désir de la personne d’être meilleure, c’est-à-dire à sa tendance à s’actualiser dans ce qu’elle est potentiellement. L’autodétermination est la motivation qui vient de l’intérieur et qui fait que la personne va se  créer et exploiter son potentiel.  

L’actualisation implique la différenciation, le fait d’être soi et unique. La forme spécifique que prendront les besoins d’autodétermination variera bien sûr beaucoup d’une personne à l’autre. Pour moi, cela peut prendre la forme du désir d’être une mère idéale, pour mon ami, cela peut s’exprimer dans le sport, et pour un autre, cela peut s’exprimer dans l’art, des inventions, où un chemin spirituel. 

S’autodéterminer implique aussi la responsabilité de ses choix et de ses actes. 

Auto-détermination et auto-actualisation en psychologie

Pexels

L’accompagnement dans l’actualisation de soi

Plus l’on avance sur le chemin de l’auto-actualisation, plus l’on est vrai avec soi-même. On connaît et accepte ses zones fragiles et ses défauts. Son comportement (ses choix, ses décisions, ses paroles et ses actions) va refléter plus clairement ses pensées, ses valeurs et ses convictions et l’on sera capable de résister aux attentes des autres et aux pressions sociales. 

L’ accompagnement dans l’actualisation de soi (les approches humanistes, la relation d’aide ANDC…) se concentre sur une façon de vivre pleinement, de manière vibrante, significative et joyeuse. Ce sont des psychothérapies qui s’adressent donc aux personnes saines psychologiquement. Elles interviennent quand les gens se demandent :  “Et maintenant, quelle est la prochaine étape? Qu’est-ce qui est possible? Comment j’avance vers plus de…” 

Dans la théorie de C.Rogers, la réalisation de soi n’est pas le point final mais le processus qui peut, dans des circonstances favorables, conduire la personne à devenir plus «pleinement fonctionnelle». Les séances  avec un professionnel apportent un espace favorable et l’accompagnement vers l’auto-actualisation.

Quelques exemples d’actualisation de soi :

  • faire face aux épreuves de la vie
  • Devenir tout ce que vous pouvez être, rendre son potentiel réel
  • Se développer en tant qu’être humain pour devenir pleinement fonctionnel
  • Entendre la petite voix de l’authenticité et vivre sa vérité, celle qui est en accord avec ses plus hautes valeurs
  • Faire l’expérience de son humanité et de sa pleine individualité
  • Apprendre à devenir la meilleure version de soi
  • Agir, passer à l’action, reprendre du pouvoir sur sa vie
  • Développer des relations saines, exister en relation, prendre sa place 
Auto-détermination et auto-actualisation en psychologie

Pexels

Comment cheminer vers cette voie ?

A savoir qu’il n’y a pas de voies rapides vers la réalisation de soi. Elle repose sur le fait que la personne comble ses carences inférieures dans la pyramide de Maslow.

Le psychologue Abraham Maslow a identifié et catégorisé les besoins dans une pyramide de hiérarchie. Ils sont au nombre de cinq :

  • les besoins vitaux
  • le besoin de sécurité
  • le besoin d’appartenance
  • le besoin d’estime de soi
  • le besoin de réalisation de soi

Une fois qu’une personne a traversé le sentiment qu’elle est déficiente, elle cherche naturellement à devenir qui elle est, c’est-à-dire à s’épanouir. 

Maslow et Carl Rogers suggèrent des attitudes nécessaires comme condition préalable à la réalisation de soi. Parmi celles-ci, il y a le réel désir d’être soi-même, d’être pleinement humain, de se réaliser et d’être complètement vivant, ainsi qu’une capacité de risquer d’être vulnérable et une volonté de découvrir les aspects plus «douloureux», les émotions refoulées, afin de grandir à travers et intégrer ces parties de leur vécu.

Finalement, une personne qui travaille à la réalisation de soi est mieux armée face à la réalité, est plus ouverte et créative, est plus sensible aux autres et à l’environnement et a une volonté de se responsabiliser et d’évoluer. En un sens, c’est la construction de son propre bonheur, et d’une certaine façon, c’est le moyen d’accomplir ses rêves.

C’est un processus actif, qui demande du travail, des efforts, de la patience et de la détermination.

Auto-détermination et auto-actualisation en psychologie

Pexels

par Marie Jaouen, psychopraticienne du réseau Médoucine.

Trouvez un psychopraticien près de chez vous sur Médoucine. 

À lire aussi :

Marie Jaouen A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous