Prenez RDV avec un thérapeute sélectionné et validé

Gestalt

Gestalt illustration

Gestalt : Comment ça marche ?

En Gestalt-thérapie, l'accent est mis sur la capacité de l'individu à développer son potentiel, c’est pourquoi cette pratique est très favorable à une démarche de développement personnel.

 

Elle est également indiquée aux individus qui souhaitent travailler sur des problématiques non résolues du passé et les résoudre.

De façon plus spécifique, la Gestalt-thérapie est recommandée dans les cas de dépression puisqu’elle permet de réduire les symptômes dépressifs ; et également dans certains cas de schizophrénie grâce à un travail visant à aider le patient à reprendre contact avec la réalité. Une étude a également montré qu’elle induisait une augmentation du sentiment d’auto-efficacité, ce qui permet à l’individu de mobiliser ses ressources afin de reprendre sa vie en main.

Gestalt : À quoi ça sert ?

En Gestalt-thérapie, l'accent est mis sur la capacité de l'individu à développer son potentiel, c’est pourquoi cette pratique est très favorable à une démarche de développement personnel. Elle est également indiquée aux individus qui souhaitent travailler sur des problématiques non résolues du passé et les résoudre.

 

De façon plus spécifique, la Gestalt-thérapie est recommandée dans les cas de dépression puisqu’elle permet de réduire les symptômes dépressifs ;

et également dans certains cas de schizophrénie grâce à un travail visant à aider le patient à reprendre contact avec la réalité.

Une étude a également montré qu’elle induisait une augmentation du sentiment d’auto-efficacité, ce qui permet à l’individu de mobiliser ses ressources afin de reprendre sa vie en main.

Gestalt : Prenez rendez-vous en ligne

Fermer

Provenant du verbe allemand "gestalt" qui veut dire "la forme", la Gestalt-thérapie a été créée par Fritz Perls, psychothérapeute et psychiatre d'origine allemande et sa femme Laura Perls, docteur en psychologie.

Très rapidement, Perls s’est entouré de Gestaltistes et a été séduit par cette théorie psychologique qui postule qu’un tout n'est pas que le résultat de la somme de toutes les parties qui le constitue, ce tout pouvant autant concerner une représentation mentale qu’une perception visuelle. Il développa donc avec sa femme et ses collaborateurs la Gestalt-thérapie et fonda à New York le tout premier institut de Gestalt-thérapie en 1952.

Depuis quelques années, cette discipline connaît un véritable essor et est enseignée dans de nombreuses universités.  

Une séance en Gestalt-thérapie peut durer de 1h à 1h30, elle peut être individuelle ou se dérouler en petits groupes.

Durant la première séance, le praticien va prendre connaissance de la problématique de son patient en lui posant diverses questions et en dialoguant avec lui. A la fin de cette séance, les deux partis se mettent d’accord sur les modalités thérapeutiques (coût, fréquence des séances) et sur leur(s) objectif(s).

Au cours des séances suivantes, le rôle du praticien consistera à aider son patient à prendre conscience de son mode de fonctionnement et des processus qui altèrent son bien-être afin de les modifier. Cette prise de conscience se fera majoritairement grâce au dialogue, mais également à l’aide de différents types d’exercices : des jeux de rôles, des mises en scènes, des dessins, des exercices sur l’attention…

Il est important de savoir qu’en Gestalt-thérapie, le patient est acteur de son changement.

Saadati, H., & Lashani, L. (2013). Effectiveness of gestalt therapy on self-efficacy of divorced women. Procedia-Social and Behavioral Sciences, 84, 1171-1174.

González-Ramírez, E., Carrillo-Montoya, T., García-Vega, M. L., Hart, C. E., Zavala-Norzagaray, A. A., & Ley-Quiñónez, C. P. (2017). Effectiveness of hypnosis therapy and Gestalt therapy as depression treatments. Clínica y Salud, 28(1), 33-37.

Masquelier-Savatier, C. (2015). Comprendre et pratiquer la Gestalt-thérapie-2e éd. InterEditions.

Serok S, Rabin C, Spitz Y. Intensive gestalt group therapy with schizophrenics. International Journal of Group Psychotherapy. 1984;34(3):431-50.

Spagnuolo-Lobb, M. (2004). L'awareness dans la pratique post-moderne de la Gestalt-thérapie. Gestalt, (2), 41-58.

Perls, F., Hefferline, G., & Goodman, P. (1951). Gestalt therapy. New York.

Paivio SC, Greenberg LS. Resolving "unfinished business": efficacy of experiential therapy using empty-chair dialogue. J Consult Clin Psychol. 1995;63(3):419-25.

Gestalt : Vidéos
Voir plus de vidéos

Prenez RDV avec un thérapeute sélectionné et validé

ex : Acupuncture, Henri Dupont, Maux de tête
youtube facebook Twitter Instagram