Menu

Pourquoi consommer de l’huile de CBD ?

29 juillet 2021
Les vertus de l'huile de CBD

Le chanvre est une plante originaire des montagnes de l’Himalaya qui fait partie des Cannabaceae (comme le houblon). Son nom latin est le cannabis sativa. Pour le moment, plus de 480 composés actifs ont été identifiés dans le cannabis, ils incluent principalement les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes. Voyons pourquoi consommer de l’huile de CBD et comment…

Pourquoi consommer de l'huile de CBD ?

Canva

Comment fonctionne le CBD sur notre organisme ?

Tous les mammifères ont un système endocannabinoïde (SEC). C’est un système de communication physiologique au sein de notre organisme. On peut le définir simplement comme “pro-homéostasique”, c’est-à-dire qu’il va agir de façon à maintenir l’équilibre (l’homéostasie) de notre corps. Jusqu’à présent, les études montrent qu’il est impliqué notamment dans la gestion de la douleur, l’inflammation, la réponse immunitaire, l’appétit, le métabolisme, la mémoire, l’humeur et les émotions. 

Le SEC contrôle l’hypophyse, l’hypotalamus, la glande pinéale, la glande thyroïdienne, les glandes parathyroïdes, le thymus, le pancréas, les glandes surrénales, les reins et les ovaires/testicules.

Le CBD rétablit l’équilibre de l’activité cellulaire.

Zoom sur l’huile de CBD et la manière de la consommer

L’huile de CBD doit être administrée par voie sublingual (sous la langue – sur les glandes sublinguales). Le passage dans l’organisme est rapide (entre 5 et 20 minutes selon les personnes). Il faut laisser “agir” le produit pendant 60 secondes minimum avant de l’avaler, permettant ainsi aux composés actifs du CBD d’être absorbés par les muqueuses buccales et d’atteindre le système sanguin et d’interagir avec le système endocannabinoïde beaucoup plus rapidement et plus efficacement que la voie orale classique.

Ce mode d’administration a pour avantage d’être précis et efficace.

Composition des huiles de CBD

Cannabidiol - Huile de CBD, de l'intérêt d'en consommer

Canva

Les huiles de CBD sont composées :

  • d’une huile végétale pour diluer le CBD qui est liposoluble. Cette huile apporte de nombreux acides gras essentiels et peut modifier le goût final du produit. (huiles de chanvre, d’argan, d’olive, de caméline, de lin, de saumon, de coco, …)
  • d’un extrait de phytocannabinoïde isolé ou complet.
  • facultatif : d’un arôme.

Quelles utilisations thérapeutiques du CBD ?

Le CBD est le plus connu des cannabinoïdes légaux. Il est aussi le second le plus présent à l’état naturel dans le plant de chanvre. On lui prête des effets apaisants. L’huile de CBD est donc très recherchée par les personnes qui aiment consommer des cannabinoïdes, mais pas que !

Cette partie traite des différentes utilisations thérapeutiques du CBD les plus récurrentes. Cette liste est non exhaustive.

Le CBD est :

  • relaxant et sédatif: puissant relaxant musculaire.
  • antalgique et analgésique: soulage les douleurs chroniques (arthrite, polyarthrite rhumatoïde…)
  • anti-inflammatoire et antibactérien : limite la reproduction et la propagation de certaines bactéries.
  • anti-spasmodique et anti-épileptique : empêche les spasmes, convulsions et pourrait être utilisé pour combattre les différents types d’épilepsie.
  • anti-anxiolytique, anti-dépresseur et anti-psychotique (effet antagoniste avec le THC) : réduit l’anxiété, lutte contre la schizophrénie.
  • antitumoral et anti-cancéreux : limiterait la propagation des cellules cancéreuses de certains cancers (prostate, sein, côlon, utérus)
  • positif sur certaines maladies de la peau comme l’acné, le psoriasis.
  • antiémétique : soulage des nausées et des vomissements.
  • antidiabétique : diminuerait le taux de sucre dans le sang.
  • hypotenseur : réducteur de la tension arterielle.
  • anti-addictif : réducteur de l’addiction au tabac et aux différents produits addictifs comme l’alcool, les opioïdes, les anti-dépresseurs..

Mais regardons de plus près pourquoi consommer l’huile de CBD et ses nombreuses propriétés

Psychologie

Anxiété et stress

Pour comprendre les liens entre CBD et anxiété, il faut regarder de près la sérotonine. Le CBD interagit avec 3 récepteurs de sérotonine différents:

  • Le 5-HT1A : associé à des états comme l’anxiété, l’addiction, l’appétit, le sommeil, la douleur et les nausées. 
  • Le 5-HT2A : associé au stress, à l’anxiété, aux maux de tête.
  • Le 5-HT3A : associé aux changements d’humeur, aux sensations de douleur et de nausée.

Trouble du sommeil

Le CBD ne remplace pas un somnifère ou un sédatif puissant, il favorise l’état d’endormissement et la relaxation physique et psychique. Il favorise la production de mélatonine, l’hormone qui régule les rythmes chronobiologiques et donc, favorise le sommeil.

Muscles et os

Le CBD, grâce à ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, peut s’avérer utile dans de nombreuses maladies d’origine inflammatoire affectant les muscles, les articulations et les os entrainant des douleurs plus ou moins aiguës telles que l’arthrose, l’arthrite, les douleurs musculaires et les rhumatismes.

Neurologie

Migraines

En 2017, le 3ème congrès de l’Académie Européenne de Neurologie a conclu que les composants actifs du cannabis (dont CBD) sont plus efficaces pour réduire la fréquence et l’intensité des migraines que les prescriptions classiques, et ce avec moins d’effets secondaires indésirables. (Etude réalisée sur un groupe de 48 patients volontaires souffrant de migraines chroniques. Des doses de 200mg de CBD/THC leur ont été administrées quotidiennement pendant 3 mois, ce qui a permis de mesurer une réduction massive de leur douleur de 55% ainsi qu’ine réduction de 40.4% de la fréquence des crises !)

La majorité des études sur cannabinoïdes et migraine ont été réalisées à partir de cannabis thérapeutique qui contient entre autres du Cannabidiol (CBD).

Les migraines, en plus du déséquilibre de sérotonine qu’elles apportent, seraient liées à une inflammation des artères du cerveau. Grâce à ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, le CBD soulagerait les douleurs migraineuses.

Fibromyalgie

De récentes études ont prouvé l’efficacité du CBD sur la fibromyalgie. L’huile de CBD apporte un confort non négligeable aux patients avec ses propriétés antidouleurs et anti-inflammatoires ainsi que son action bénéfique sur le sommeil et l’hypersensibilité.

Une étude de 2009 a démontré sur des souris une action analgésique ciblée du CBD sur les douleurs neuropathiques, c’est-à-dire des douleurs qui ne sont pas dues à une lésion mais à un dysfonctionnement du système nerveux. On suppose que c’est au niveau de la sensibilisation centrale que s’opère un dérèglement du système nerveux à réagir aux stimuli qui lui sont renvoyés. Le CBD inhiberait le dérèglement de la sensibilisation centrale dans le système nerveux. Ainsi, il calmerait les douleurs neuropathiques at améliorerait la rigidité musculaire.

Sclérose en plaques

Des études menées en laboratoire tendent ainsi à montrer que le CBD pourrait jouer un rôle protecteur contre l’inflammation des neurones qui est à l’origine de tous les symptomes de la SEP. En 2013, le Pr Mecha a par exemple publié une étude sur un modèle viral de SEP montrant que le cannabidiol offre une protection contre les dégâts causés par l’inflammation. La prise de cannabinoïde pourrait donc réduire les effets de la SEP. Le médicament Sativex (Laboratoires GW Phamaceuticals), un mélange de CBD et de THC a d’ailleurs été initialement développé pour le traitement de la SEP.

Même si les mécanismes d’action de CBD sur la protection des neurones est loin d’être élucidée, ces recherches offrent des pistes prometteuses. D’autant plus que les études effectuées sur des personnes atteintes de SEP confirment les bénéfices de la consommation de cannabinoïdes sur leur santé. Consommer de l’huile de CBD peut se révéler particulièrement intéressant dans ce cas de figure.

Le mode de consommation

Les critères physiques et physiologiques à prendre en compte sont le poids, la taille, l’âge, la sensibilité aux plantes et aux médicaments. Il y a des paramètres que l’on ignore comme la sensibilité de nos récepteurs endocannabinoïdes.

L’étude de la sûreté du CBD chez les humains suggère une tolérance jusqu’à 1500mg /jour, ce qui correspond tout de même à une fiole de 15%!

Il est recommandé de ne pas manger, boire ou fumer au moins 5 mn avant de consommer de l’huile de CBD.

1. Estimer votre dosage en fonction de votre poids corporel

Comme pour la plupart des substances, les personnes ayant plus de masse corporelle auront besoin de plus de CBD pour en ressentir les effets. Ceci étant dit, une bonne règle de base pour déterminer la dose appropriée de CBD est de prendre de 1MG à 6MG de CBD par tranche de 5 kilos de poids corporel en fonction des besoins.

Par exemple, pour une personne de 90 kg, un dosage journalier oscillant de 20mg à 33mg serait un excellent dosage de départ. Tandis qu’un dosage de départ oscillant entre 15mg et 25mg par jour serait davantage approprié pour une personne qui pèse 70 kg.

2. Commencez petit et augmentez graduellement

Pourquoi consommer de l'huile de CBD ?

Canva

 

Supposons que vous ayez un ami qui ne pèse pas plus de 90 kg et qui prend 50mg de CBD en huile CBD deux fois par jour, ce qui lui procure toutes sortes d’avantages. Comme vous avez à peu près le même poids, il vous recommande le même dosage. Voici pourquoi ce n’est pas la meilleure façon de choisir votre dosage :

Non seulement nous sommes tous différents, mais nous avons chacun notre propre historique avec l’utilisation de substances, de médicaments, de suppléments et autres que nous donnons à notre corps. Pour cette raison, nous avons tous une chimie corporelle différente, et cela affecte la façon dont le corps réagit au CBD.

« ce qui marche pour votre ami, ne marche peut-être pas pour vous. »

Cela dit, il est important de déterminer d’abord votre dosage théorique en fonction de votre poids, d’évaluer comment votre corps réagit à cette quantité de CBD, et d’augmenter graduellement tout en continuant à surveiller le ressenti et résultats, jusqu’à trouver le dosage de CBD qui vous convient.

3. Evaluez votre dosage de CBD en fonction de votre condition médicale

 

Il est évident que la quantité de CBD nécessaire dans le cadre de symptômes légers ou bien dans le cadre de symptômes plus lourds ne va pas être la même. Mais comment savoir quelle quantité de CBD prendre en fonction d’un cas précis ?

Leonardo Leinow et Juliana Birnbaum sont deux spécialistes du CBD qui étudient et expérimentent le cannabis médical depuis plus de 30 ans. Dans leur ouvrage « CBD : A patient’s guide to medical cannabis » (Berkeley, CA: North Atlantic Books, 2017)”, ils prônent une approche progressive et recommandent de commencer le dosage avec des « micro doses », « doses standard » ou « macro doses » en fonction des types de symptômes et d’augmenter les dosages de CBD toutes les semaines afin de trouver son dosage idéal.

Pourquoi ne pas tenir un carnet sur leurs sensations physiques et psychiques avant/pendant/après les prises pour voir ce qui fonctionne le mieux et définir sa propre posologie?

Microdosage CBD :

De 0,5 à 20 mg par jour selon le poids. Le micro dosage convient aux troubles du sommeil et de l’humeur, au stress, aux nausées, aux maux de tête et au rééquilibrage du métabolisme. Pour cette tranche de dosage, il est recommandé l’huile de CBD entre 5 et 10% de concentration (soit de 500 à 100mg)

Dosage standard CBD :

De 10 à 100 mg par jour selon le poids. D’après « CBD : A patient’s guide to medical cannabis », le dosage standard est recommandée pour les douleurs, inflammations, anxiété, dépression, maladie de Lyme, fibromyalgie, arthrite, autisme, maladie de Crohn, SEP. Pour cette tranche de dosage, il est recommandé les huiles CBD supérieures à 10% de concentration (soit 1000mg ).

Macrodosage CBD :

Les macro dosages de CBD sont très larges puisqu’ils se situent de 100 à 800 mg par jour en fonction du poids. Aussi appelés dosage thérapeutique et utilisés dans les cas les plus graves (épilepsie, cancer, etc..) Ces indications sont purement théoriques et ne constituent en aucun cas une posologie. Elles ne prennent pas en compte vos antécédents médicaux, l’intensité des symptômes, votre métabolisme, votre sensibilité au cannabidiol et les possibles interactions médicamenteuses.

C’est pourquoi il est vivement conseillé de solliciter un avis médical afin d’obtenir un dosage optimal de l’huile de CBD avant de la consommer

4. Consultez votre médecin

En cas de doute, n’hésitez pas à parler de CBD à votre médecin, surtout si vous avez un problème de santé existant. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de médecins avec de l’expérience sur le CBD, la plupart des médecins devraient avoir une bonne idée de la façon dont votre corps réagit au CBD et peuvent vous fournir une recommandation ou au contraire des contre-indications adaptés à votre cas personnel et antécédants. Bien rappeler la différence qui existe entre huile de cannabis et huile de CBD avant toute chose avec votre médecin pour éviter toute confusion bien sûr.

En aucun cas les informations et conseils proposés ici ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Par Lucille Delaplace, naturopathe et praticienne en chrononutrition certifiée et validée du réseau Médoucine.

Trouvez un naturopathe certifié près de chez vous sur Médoucine.

A lire aussi :

 

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Lucille Delaplace A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous