Medoucine

J’ai un mental de gagnant avant de courir mon marathon !

La course débute au moment où l’on s’engage dans le défi du marathon bien avant la ligne de départ : phase d’entraînement et de récupération et alimentation adaptée 

Comment gérer mon stress avant mon marathon ?

Le stress est une réaction normale à une attente forte combinée à l’absence d’action. Le sport permet de vivre des événements forts !

Pendant l’entraînement on ne stresse pas mais dès que l’on s’arrête le stress de la course nous rattrape.

La phase de relâchement pré course est importante : on se focalise sur l’entraînement réalisé lors des dernières semaines,  sur le fait que l’on est prêt.

La visualisation mentale

On peut également pratiquer la visualisation utilisée par de nombreux athlètes comme un entraînement  à part entière.

Elle peut être pratiquée pendants vos entraînements et juste avant la compétition afin d’effacer stress et pendant la compétition :

  • Un endroit calme
  • Allongé ou assis
  • Fermer les yeux

Et imaginer votre course/compétition pendant  5 à 10 min /jour : anticiper les sensations physiques et mentales  souffrance,  euphorie….

Au début vous allez être assailli de pensées parasites, ce n’est pas grave, soyez bienveillant avec vous-même, et revenez à la visualisation de votre compétition.

Soyez attentif au détails de la visualisation :imaginez vous sur la ligne de départ, prêtez attention à l’ambiance,   à la météo, les couleurs, la luminosité,  les autres participants , le  bruit,  les odeurs, concentrez vous sur votre technique et sur les aspects physiques que vous contrôlez …. Plus vous prêterez attention aux détails particuliers , plus la situation  vous paraîtra réelle et plus vous serez calme le jour J !

Vous pouvez également vous visualiser en train de passer la ligne d’arrivée en pleine forme et heureux, à l’aise.

Pratiquez la visualisation régulièrement dans  votre entraînement, elle sera plus facile à appliquer pendant la compétition.

Conseils pour zéro stress

  • Préparer ses Affaires 3 jours avant ( pensez aux épingles pour le dossard )
  • Prévoir d’aller chercher son dossard
  • Aller reconnaître les lieux : la ligne de départ, le village,  le parcours …
  • Arriver en avance le jour J
  • Pas de pression inutile  (réseaux sociaux, entourage ….)

Et surtout Prenez du plaisir !

Par Lara Histel Barontini, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

JE PRENDS RDV

 

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *