Maux et douleursSanté au naturel

Les effets de la réflexologie sur l’insuffisance rénale

L’insuffisance rénale fait partie des pathologies contre-indiquées dans le cadre d’un traitement en réflexologie. Pourtant, cette pratique permet de prévenir les symptômes relatifs à cette pathologie de façon préventive et curative, mais aussi de garder les reins en bonne santé. Mathias Monfils, réflexologue du réseau Medoucine, nous en dit plus que l’approche de la réflexologie dans les cas d’insuffisances rénales.

Détoxifier le système rénal

Grâce à la réflexologie, on pourra procéder à la stimulation de l’ensemble de la cavité pelvienne afin de faciliter l’irrigation sanguine vers le système urinaire. En déstressant les reins, cela permet à l’organisme de se débarrasser de toutes les impuretés et substances toxiques qui encombrent le sang et améliore ainsi leurs bons fonctionnements et encourage le processus de guérison. En parallèle, on conseillera de donner un coup de pouce au système urinaire en consommant deux litres d’eau par jour, qui diluera les toxines et absorbera les déchets.

Soulager les troubles urinaires

La réflexologie permettra également de soulager de nombreux problèmes urinaires, inhérents (ou non) à une insuffisance rénale comme :

  • Les infections urinaires, qui désignent soit une infection d’une partie du système urinaire, soit la présence de microbes dans l’urine. Les symptômes peuvent être des douleurs ou sensations de brûlure à la miction, des mictions fréquentes, ainsi que des douleurs lombaires et de l’incontinence nocturne. Les infections urinaires comprennent l’inflammation de l’urètre, la cystite (inflammation de la vessie) et l’inflammation des reins.
  • L’incontinence urinaire, que l’on rencontre notamment dans les cas d’hyperactivité de la vessie, les tumeurs de la vessie, les infections, les problèmes d’utérus, l’hypertrophie de la prostate, un âge avancé…
  • L’incontinence d’effort, qui se caractérise par une perte volontaire d’urine au cours d’un effort brutal, comme la toux, l’éternuement, le rire, le saut, la course, le port d’une charge lourde, etc.
  • L’incontinence par regorgement, qui se manifeste lors d’une augmentation du volume de la prostate. Un symptôme rencontré dans les cas d’insuffisances rénales, mais aussi d’alcoolisme ou de certains diabètes.
  • Les calculs rénaux, qui se forment dans la partie des reins qui récolte l’urine ou dans l’urètre, quand il y a une concentration de substances dans l’urine. L’urine se coagule et crée des dépôts solides, comme les calculs ne s’évacuent pas facilement avec l’urine, une forte douleur sera ressentie lors de leur évacuation.

En somme, la réflexologie ne permet pas une action directe sur l’insuffisance rénale, mais pourra aider au soulagement des troubles qui y sont liés. Cependant, cette pratique ne se substitue pas à un traitement médical.

Par Mathias Monfils, thérapeute certifié et validé du réseau Medoucine.

EN SAVOIR PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *