Menu

La naturopathie au service des personnes souffrant de Reflux Gastro-Œsophagien (RGO)

10 mai 2022

RGO : 3 lettres synonymes pour certains d’un si grand tracas ! Mais de quoi parle-t’on exactement ? Et quelles solutions mettre en place pour en diminuer l’impact ?

Inscrivez_vous

Alimentation, habitudes de vie, micronutrition, plantes médicinales : Bonne nouvelle, la naturopathie possède de nombreux outils contre ce trouble si répandu !

Le RGO : C’est quoi ? Qui est touché ?

Très répandu, il est estimé qu’environ 20% de la population adulte en souffrirait. Les enfants et nourrissons sont également fréquemment touchés.

Afin de bien comprendre ce trouble, il est nécessaire de faire la distinction entre le RGO physiologique (reflux normaux et non compliqués en lien avec une jonction estomac-œsophage naturellement légèrement ouverte afin de laisser passer le bol alimentaire vers l’estomac) du RGO dit douloureux ou complexe (remontées anormalement fréquentes du contenu de l’estomac vers l’œsophage et entrainant brûlures, douleurs et complications). Nous évoquerons dans cet article ce second type de RGO, cause de gêne et de tracas chez de nombreuses personnes.

Les symptômes les plus fréquents sont : brûlures de l’œsophage, douleurs d’estomac, régurgitations, sentiment de blocage dans la gorge. Cependant des symptômes atypiques peuvent également survenir : toux sèche, nausées, troubles ORL, perte de poids..

En cas de doute, des examens existent pour confirmer un RGO, un médecin pourra vous éclairer.

La naturopathie au service des personnes souffrant de Reflux Gastro-Œsophagien (RGO)

Pexels

Les causes du RGO

Il existe différentes causes aux reflux gastro-œsophagiens et les conséquences peuvent par ailleurs véritable affecter le bien-être de l’organisme. Il est donc encore une fois important de consulter un professionnel de santé en ce sens.

L’hydratation

Boire suffisamment d’eau permet une bonne sécrétion salivaire, induisant la production de mucus protecteur de l’œsophage.

L’alimentation

Le manque de fruits et légumes ainsi que l’excès d’excitants et d’aliments pro-oxydants favorisent fortement l’inflammation et diminuent le tonus de la barrière anti-reflux.

Le stress

L’estomac entretient des liens très forts avec notre système nerveux autonome. Lorsque celui-ci est déséquilibré par un environnement marqué par le stress, la réactivité de la barrière anti-reflux baisse, ainsi que la sécrétion d’enzymes gastriques permettant normalement une bonne vidange gastrique.

L’acidité

Notion à relativiser : L’estomac est physiologiquement très acide, cela lui permet d’assurer ses fonctions digestives et de limiter fermentations et proliférations bactériennes. La réelle problématique se situe plutôt lorsque l’acidité de l’estomac, du fait d’une barrière anti-reflux dysfonctionnelle (au niveau de la jonction estomac-œsophage), reflue vers l’œsophage de manière trop fréquente, et l’enflamme.

Des études récentes laissent même envisager que le RGO pourrait parfois être en lien avec un estomac qui ne produit pas assez d’acidité, ce qui favorise fermentations de l’estomac et reflux.

L’hygiène de vie

Sédentarité, prise de poids, tabagisme, constipation et mauvais sommeil sont en lien avec une augmentation significative de la fréquence du RGO.

Défauts de la barrière anti-reflux

Une hernie hiatale, un diaphragme trop serré ou un œsophage dont la motricité est défaillante, sont statistiquement en lien avec une plus grande prévalence du RGO. Cependant même si ces défauts sont d’ordre fonctionnels, des solutions efficaces existent bel et bien pour les contourner et les réguler.

La naturopathie au service des personnes souffrant de Reflux Gastro-Œsophagien (RGO)

Pexels

L’accompagnement du RGO en naturopathie 

Les solutions sont nombreuses en naturopathie pour lutter contre le RGO, il conviendra de se faire accompagner pour individualiser la prise en charge et en améliorer l’efficacité.

Mise en place de saines habitudes quotidiennes

  • Bien mastiquer : Active les sucs digestifs, prédigère les aliments et allège la digestion.
  • Boire suffisamment.
  • Surélever la tête du lit.
  • Prendre de bonnes habitudes de sommeil.
  • Ne pas trop serrer les ceintures et sous-vêtements.
  • Pratiquer une activité physique.
  • Gestion du stress : Les solutions sont nombreuses : méditation, cohérence cardiaque, respiration abdominale, hypnose, sophrologie, yoga.

Réflexologie plantaire

Dans le cadre d’un RGO, la réflexologie plantaire aidera à rééquilibrer l’estomac et l’œsophage ainsi que le système nerveux autonome via des stimulations sur certaines zones-réflexes du pied.

Alimentation

  • Mise en place d’une alimentation semi dissociée : Pour alléger le travail de l’estomac et réguler l’inflammation. Il s’agira pour simplifier, d’associer les légumes avec les protéines ou les féculents, mais d’éviter l’association féculents avec les protéines.
  • Favoriser les aliments antioxydants et anti-inflammatoires : Légumes (50% de l’assiette), fruits, aromates, graines germées, huiles de première pression à froid riches en omégas 3, petits poissons gras.
  • Limiter les excitants et les aliments pro-inflammatoires : En particulier le café, l’alcool, le gluten et l’excès de produits céréaliers, le sucre, les produits laitiers et les viandes rouges.
  • Éviter les repas trop copieux et trop gras et salés, ainsi que les grignotages : ils ralentissent la vidange de l’estomac, constipent et fatiguent le système digestif.

Complémentation possible en plantes et micronutriments

  • Macérat de Bourgeon de Figuier : Très efficace, particulièrement pour les personnes dont le RGO est en lien avec un stress important. Il convient aux adultes et aux enfants.
  • Réglisse déglycyrrhizinée : stimule les sécrétions gastriques en début de repas et favorise la cicatrisation des muqueuses.
  • Plantes cicatrisantes régulatrices et calmantes : Achillée millefeuille, coriandre, basilic, plantain (en tisane, EPS ou teinture-mère).
  • Aloé Véra, jus de pommes de terre, argile verte : Possèdent d’intéressantes propriétés calmantes et cicatrisantes des muqueuses.
  • Magnésium : Allié important en cas de nervosité, il favorise également un retour vers l’équilibre métabolique.
  • Mélatonine : Permet de calmer le pic d’acidité nocturne du reflux et d’améliorer le sommeil.
  • Les Omégas 3 : Régulateurs de l’inflammation, ils aident à une meilleure cicatrisation des lésions et ulcérations.

Précisions : Les solutions proposées ne doivent en aucun cas se supplanter aux conseils de votre médecin. Il conviendra également de prendre en compte vos potentielles contre-indications personnelles.

La naturopathie au service des personnes souffrant de Reflux Gastro-Œsophagien (RGO)

Pexels

Références :

https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/themes/rgo-adulte/definition-symptomes-causes)

https://nutritionreview.org/2018/11/gastric-balance-heartburn-and-gastritis-not-always-caused-by-excess-acid/

Soignez le reflux naturellement, Dr Martine Cotinat, Thierry Soucar éditions, 2014.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4446506/

Efficacy and safety of Aloevera syrup for the treatment of gastroesophageal reflux disease : a pilot randomized positive-controlled trial » J Tradit Chin. Med, 2015 Dec ;35(6) :632-6

 

par Charlotte Schneider, praticienne en naturopathie et réflexologie plantaire du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien en naturopathie près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Charlotte Schneider A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous