Alimentation

Les bonnes habitudes digestives pour préparer l’hiver !

L’hiver fait peu à peu son retour et avec lui des menus plus copieux qui nous permettront d’affronter le froid.

Qui dit menus plus copieux dit aussi digestion plus longue. Celles et ceux qui subissent de petits troubles digestifs savent à quel point il peut être pénible de subir les conséquences d’un bon repas. Ballonnements, douleurs abdominales, mauvais transit, coup de barre après le repas… Un florilège de possibilités qui ne font rêver personne. Pour mettre fin à ces petits désagréments, il suffit parfois de prendre quelques bonnes habitudes.

Frédérique Cervoni, naturopathe basée à Paris du réseau Medoucine.com, nous donne quelques conseils pour faciliter la digestion.

La mastication

Une digestion réussie passe par un estomac satisfait. En facilitant le travail de ce dernier, on évite cette perte d’énergie post-déjeuner que l’organe engloutit pour pouvoir assimiler les aliments. Il faut donc lui « mâcher » le travail pour que digérer ne lui demande pas tant d’efforts, et cela passe tout d’abord par la mastication. 

Qui plus est, il faut à notre cerveau 20 minutes pour réagir et comprendre que nous sommes en train de manger. Au bout de ces 20 minutes, il est en mesure de générer le sentiment de satiété. Ainsi, en mastiquant bien, nous prenons davantage le temps et laissons à notre cerveau l’occasion de réellement nous informé lorsque nous avons suffisamment mangé. En avalant à toute vitesse un repas, non seulement, nous allons avoir un coup de fatigue dû à la mauvaise digestion, mais également cette sensation d’être lourd et bien trop « rempli ». 
Pour terminer sur les avantages d’une bonne mastication, il faut également parler de la salive. La salive libère des enzymes particulières permettant la bonne assimilation des amidons (que l’on trouve dans le pain, les céréales…). Ces derniers sont particulièrement difficiles à digérer. En mastiquant bien, on laisse le temps à la salive de faire son travail et une fois de plus cela facilite la tâche de notre estomac.

Une “vraie” pause repas

Certes, il faut manger pour vivre et non vivre pour manger, mais le repas doit être un moment agréable et de plaisir (la notion de plaisir facilite d’ailleurs la digestion). Manger est une occasion de faire une pause et de prendre son temps dans une journée bien remplie, le calme est donc essentiel. On parle ici de calme dans l’environnement, mais également de calme pour soi. Manger sous le coup du stress et à toute vitesse fera plus de dégâts qu’autre chose au niveau de la digestion. Il est également important de préciser que se forcer à finir son assiette ou même à prendre son repas si notre corps n’en ressent pas le besoin est une erreur. Ce sont des habitudes ancrées dans notre éducation qui pourtant ne sont pas nécessairement bénéfiques au bon fonctionnement du corps. S’écouter et se connaître est important dans de nombreux domaines et notamment dans celui de la digestion. 

Choisir les bons aliments

Certains aliments réussissent mieux à certains que d’autres. Cependant, il y a des règles qui sont valables pour tous et qu’il peut être bon de connaître. 
Par exemple : les fruits. S’ils sont une source saine de vitamines et de sucres il y a pourtant de meilleur moments que d’autres pour les consommer. En effet, ils ne nécessitent aucun effort de la part de l’estomac pour les digérer. Pourtant, si on consomme un fruit trop tôt après le repas, le fruit va stagner dans le système digestif, donnant la priorité aux féculents et protéines et va fermenter dans l’estomac. Cette fermentation peut donner lieu notamment à des gaz, mais va également ralentir la digestion. On préférera donc les fruits comme en-cas pour un bon coup de boost. Concernant le reste du repas pour avoir une digestion optimale, on conseille de consommer des légumes à chaque repas pour avoir des fibres qui faciliteront la digestion et le transit (même si ce n’est pas le seul intérêt des légumes). Enfin, mieux vaut éviter de consommer au cours du même repas féculents et protéines qui rendent la digestion difficile et suscite les désagréments mentionnés plus haut. 

En somme, posez-vous au calme, prenez le temps de mastiquer, écoutez votre corps pour savoir lorsque la ration est suffisante et optez pour des associations d’aliments qui soient judicieuses. Voilà les secrets d’une digestion réussie !

Par Frédérique Cervoni, naturopathe du réseau Medoucine.com, le réseau des praticiens de confiance.

RÉSERVEZ VOTRE SÉANCE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4b9730b82f29e68bbf785c086576d57aLLLL