Blog medecine douce

6 conseils avant de se lancer dans un coaching


6-conseils-avant-de-se-lancer-dans-un-coaching

Le développement personnel occupe une place importante sur les rayons des librairies, en entreprise et dans les médias. Le coaching répond à cet intérêt grandissant. C’est une discipline en plein essor qui peut vous aider à trouver des solutions rapides et concrètes à des enjeux professionnels ou personnels. Vous avez envie de mieux vous connaître ? Vous avez un objectif à atteindre ? Vous souhaitez faire évoluer vos comportements ? Vous aimeriez mieux gérer vos émotions ? Vous faire accompagner par un coach peut être une bonne solution ! Voici 6 conseils d’une coach certifiée pour vous aiguiller avant de vous lancer dans un coaching !

Par Alice Gorrias, coach certifiée et validée par le réseau Medoucine.

1. S’assurer que le coaching est la bonne approche

De nombreux accompagnements existent : coach, psy, thérapeute, naturopathe... Votre besoin peut conditionner votre pratique. Parlez-en avec votre coach lors du premier rendez-vous. Il est tenu de vous indiquer si le coaching est la bonne pratique pour vous et de vous réorienter le cas échéant.

2. Avoir un bon « feeling » avec son coach

Assurez-vous de trouver une personne qui vous corresponde. On recommande facilement un coach de son réseau, mais autant il peut-être super pour votre meilleur(e) ami(e) autant il peut ne pas être pertinent pour vous! Le premier rendez-vous sert à la prise de contact et ne vous engage pas. N’hésitez pas à poser des questions sur son approche, ses outils, ses valeurs. Soyez à l’écoute de vos ressentis. Et autorisez-vous à voir plusieurs coachs pour comparer et choisir en pleine conscience !

3. Être motivé pour changer

Posez-vous la question de ce qui vous motive à vous faire coacher. Est-ce pour faire plaisir à votre conjoint(e) ? Sur demande de votre manager ? Cela peut justifier un coaching, mais pour que l’accompagnement soit efficace, trouvez une bonne raison de le faire pour vous. Vous pouvez en parler au coach pour qu’il vous aide à vous reconnecter à vos propres besoins et à trouver votre propre motivation.

4. Se rendre disponible

Un coaching prend généralement la forme d’une dizaine de rendez-vous d’une heure répartis sur 10 mois. Assurez-vous d’être disponible sur les prochains mois pour les entretiens mais aussi pour le travail en intersession. La disponibilité se mesure en temps libre dans son agenda mais aussi dans sa tête pour s’observer, se mobiliser et se mettre en mouvement.

5. Être honnête : envers soi et envers son coach

D’où l’importance d’avoir un bon feeling avec le coach et d’être motivé pour évoluer. Plus vous serez honnêtes envers vous-mêmes, plus vous pourrez repérer vos blocages et les dépasser. Jouez le jeu, accueillez votre vulnérabilité pour mieux vous faire aider. Il est aisé de se juger ou de juger l’autre en cas de blocage. Pensez à écouter votre petite voix intérieure et à être honnête envers vous-même avant tout.

6. Être responsable

Le coach ne vous dira pas quoi faire. Il vous aidera à vous poser les bonnes questions et il vous donnera des outils pour y répondre par vous-même. En gros, il ne fera pas le travail pour vous ! Vous êtes responsable de votre bout de la relation et de votre chemin. Cette prise de responsabilité vous donne les moyens de faire évoluer vos comportements, pensées et émotions. Elle vous donne aussi les moyens d’arrêter ou de faire évoluer votre coaching si cela ne vous convient pas. Le coaching est une relation d’égal à égal entre deux individus.

Par Alice Gorrias, coach certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible